LuneApache - Onironautes Ce n'est pas si souvent qu'on a l'occasion de vous présenter des groupes de Toulon. Les derniers en date doivent être Brother James et Twin Apple, ce dernier est signé sur un micro label de la même ville nommé Toolong Records et qui héberge aussi le premier album de LuneApache dont on voulait vous dire deux mots. Cette formation (toulonnaise donc) menée par le guitariste et chanteur Anthony Herbin (ex-Boreal Wood) se plaît à battre la mesure sur des mélodies pop très psychés et aériennes, la même recette qu'ont découvert nos grands-parents dans les années 60 (dont l'époque Revolver et Sgt. Pepper des Beatles) jusqu'au début des années 70. Onironautes sent donc la période hippie en mode français puisque le groupe chante parfaitement bien dans sa langue, c'est d'ailleurs en grande partie ce qui le démarque du reste des autres formations dont le style est représenté aujourd'hui par des groupes tel que The Black Angels. Comme Kula Shaker en son temps, toute la panoplie vintage et psychédélique est déballée sur ce premier disque à commencer sur l'introduction très indienne (flûte, sitar) et par la forte présence de ce clavier rappelant autant celui de Ray Manzarek (The Doors) que celui de Doug Ingle (Iron Butterfly). Une régalade audio assurée, recommandée qui plus est par Étienne Daho. Alors, ça !