rock Rock > Louise Attaque

Review Concert : Louise Attaque, Louise Attaque l'Aéronef de Lille

Louise Attaque / Chronique DVD > Y a t'il quelqu'un ici ?!

louise attaque : y a t il quelqu'un ici ? Aprés son long break, les Louise Attaque sont revenus sur scène avant d'être dans les bacs, le groupe qu'on avait connu très timide et pas forcément à son aise quand il s'agissait d'occuper de grands espaces (cf Eurocks 1998) a entre temps dompté son immense public (quitte à ne pas jouer son tube "J't'emmène au vent") et se régale quand il le croise. Y a t'il quelqu'un ici ?! est un DVD live de 30 titres captés au Zenith de Paris en avril 2006 qui n'offre que le concert, aucun bonus, rien, juste le concert en 5.1 avec une réalisation signée Carruthers et quelques effets visuels histoire de dynamiser l'ensemble, les couleurs étant comme toujours très sobres. Chroniquer ce DVD revient donc surtout à parler de ce concert... qui vaut sacrément le détour et que tous les fans seront ravis de revivre indéfiniment...
Ca commence plutôt doucement avec "Est-ce que tu m'aimes encore", le temps de se chauffer et le quatuor se démène rapidement sur la grande scène, le public est lui aussi en pleine forme, dommage qu'on ne l'entende pas plus que ça, le mixage mettant le paquet sur la musique et le chant...
Louise Attaque sert de rime sur une de leur chanson, c'est donc des invités spéciaux qui montent sur scène et les Wampas jouent leur titre le plus médiatiquement correct "Chrirac en prison", Didier, pas à une faute de goût prés, est drapé dans le drapeau ricain, j'aurais préféré qu'ils jouent "Manu Chao".
"Arrache-moi", "Toute cette histoire", J't'emène au vent", "Léa"... bon nombre de vieux tubes sont présents ce soir et fonctionnent toujours aussi bien, et confrontés à de tels poids lourds, les petits nouveaux comme "See you later alligator" ou "Shibuya station" ne tremblent pas et maintiennent la pression dans les premiers rangs du Zenith. Malgré les temps pas morts, comme "La valse" et son piano délicat, iIl fait très chaud ce soir-là à Paris... Et la température va encore monter avec l'arrivée des Dionysos qui s'invitent sur l'explosif "Song 2" de Blur, ça slam et puisque "c'est bien comme fin, on s'arrête" le public hurle ! Ca continue bien sûr et les wouhou résonnent jusqu'au début de "Vous avez l'heure" qui précéde "Nos sourires", le morceau qui conclue idéalement ce concert...
Une jolie présentation, un son excellent, un gros show, tous nos tubes préférées, ce DVD live (même dépourvu de bonus) serait-il parfait ? Et bien non, car si on regarde le nom du DVD, on trouvera une coquille "Loiuse", ça arrive même aux meilleurs...

Louise Attaque / Chronique LP > Comme on a dit

louise attaque : comme on a dit Après un succés énorme (2 millions de copies écoulées), le deuxième opus des Louise était plus qu'attendu, qu'allaient-ils faire ? Et bien, ils ont fait Comme on a dit, ils ont continué dans la même veine. Mais avec plus de moyens, plus de temps, ils ont fait l'album dont il révait et n'ont pas senti la pression que tous voualient leur mettre. Le résultat c'est du Louise comme on aime "Tu dis rien", "Comme on a dit", du Louise plus élaboré "Sans filet", du Louise plus aventureux "La ballade de basse" (un morceau qui a été écrit pour le jouer live, c'est obligé). Du Louise quoi.
Louise réAttaque et on est à nouveau sans défense.

Louise Attaque / Chronique LP > Louise Attaque

louise attaque Fiers d'une certaine expérience de la scène, Louise Attaque s'en est aller enregistrer un album..."Nous avons fait énormément de concerts dans les bars avant d'enregistrer l'album. Et à peine sortis de studio, nous sommes repartis sur la route. Au début, nous vendions nos petites cassettes à la fin des concerts, çà se vendait très bien." Plus d'un an après la sortie de cet album éponyme, Louise Attaque qui a explosé les prévisions de ventes, continue sa progression. Groupe "différent" sur la scène française, les musiciens de Louise Attaque, se caractérisent par leur approche acoustique de leurs compositions. A 1000 lieues de groupes comme Dolly, ou Treponem Pal, leur timbre acoustique se démarque du raz de marée électrique des années 90... A l'origine de Louise Attaque, un trio du Wisconsin, qui les inspire et alluma en eux la flamme folk-punk. Violent Femmes, avec un premier disque paru en 1983, aborda selon une approche totalement différente le Punk, en y apportant la dimension acoustique. Si loin du simplissime Punk, ces voluptes acoustiques permettent de dépasser et de renouveller le punk... Louise Attaque prouve avec son violon et ses guitares acoustiques, que l'on a pas besoin de beaucoup de disto, ni de décibels pour faire une musique Violente. Louise Attaque se démarque de ses comtemporains, par ses paroles étranges, subtiles, torturées, voire viscérales. Adoptant la langue française pour communiquer avec son public, à l'instar de Dolly, Louise Attaque fait partie d'une mouvance rare parmi les groupes rock français qui chante le plus souvent en anglais.
Mélant des chansons sentimentales "J't'emmène au vent", " La brune", "Ton invitation", aux chansons dépressives tel que "Arrache-moi", ou "Tes yeux se moquent". Louise Attaque passe aussi par des ritournelles ennivrantes à souhait à la saveur indescriptible à travers ni jolie ni moche "Léa". Loin des singles radiophoniques, la dimension Louise s'étend au travers des titres noirs, violent et au groove unique dans des chansons telles que "Vous avez l'heure".
Cet été Louise Attaque a participé au 'South By South West', loin de la scène française, le groupe ne rencontre pas le même succès, mais l'esprit est le même. Au Pays de Violent Femmes les jeunes semblent se désintéresser du circuit indépendant. "Les jeunes avec lesquels nous bavardons connaissent Beck, Nirvana et Smashing Pumkins. Ils ne connaissent pas Violent Femmes. Pourtant, ils sont là, et continuent de jouer dans le circuit indé", les Etats-Unis sont une terre de contraste...