The Last Embrace - The winding path Depuis la sortie d'Aerial, The Last Embrace a encore connu quelques modifications de line-up (départ du second guitariste Laurent et changement de batteur pour Chris) et a travaillé dans la douceur avec un opus acoustique sorti fin 2013 (Essentia), les revoilà donc en mode électrique mais sans oublier la délicatesse qui caractérise leur prog' métal à voix paradisiaque. Si on glause beaucoup sur le chant (et l'éternelle référence The Gathering à entendre sa qualité), ce qui est plus marquant sur cet album, c'est la prise de risques dont a fait preuve le combo en écrivant "The field of minds" où pendant près de 20 minutes, on a le droit à toutes les émotions, à diverses sonorités (y compris des instruments classiques comme le violon) et surtout à un voyage onirique influencée par la démesure des groupes des seventies. Avoir des idées est une chose, en assembler autant de bonnes sur une telle durée exige un travail titanesque et force le respect. Et le plus beau, c'est que ce titre tentaculaire ne fait pas d'ombre aux autres (certains s'imposent aussi sur leur distance), mettant même en valeur encore davantage le travail instrumental ("Let the light take us"). Une grande réussite.