Rock Rock > Kim

Biographie > Kim

Kim n'est pas un débutant mais à mon avis un vrai pro de la popette british qui pointe son nez et met son grain de sel partout !! Odette production peut en être fier, son petit bonhomme de Kim a fait du chemin depuis 1994 et son premier split (calme plat), puis après bien d'autres réalisations, son dernier album Goodbye lady lane en 2001. Aujourd'hui c'est Married on, 8 titres bien rodés que Kim nous fait partager

Kim / Chronique LP > Married on

Impossible de se leurrer avec cet album ! Le premier titre ouvre, désuet, charmant, simpliste bref des couleurs pop sur lesquelles on ne peut pas se tromper ! Après un premier titre ("Sexy lady lane" ) au son clair, limpide et une voix décalée sur trois notes naïves, une boucle récurrente en fond, Kim déboule avec un son plus crados aidé de cuivres et de grattes sur "If Molly can work". On a déjà le refrain en tête. La clef de Kim finalement c'est le thème récurrent de ce "Married on" sur sa base de piano, une voix juvénile et un tempo constant qui te fait dodeliner de la tête. A mon avis il s'agit du titre le plus parlant de cet album lorsqu'on ne connaît pas Kim. Tous les ingrédients sont mêlés, on décèle même une pointe de mélancolie dans la voix, dur de se dire que c'est un français qui a fait tout ça tout seul pour de la aussi bonne pop !!! Ce qui est fabuleux sur cet album c'est l'extraordinaire sensation de calme et d'apisement que l'on ressent tout au long des titres, notamment sur "Rome for lady eight" ou "Married out (part 1)" compo sobre sur une base simple d'un leitmotiv au piano et de la voix, inattaquable. Je passe sur "Lady eight mk theme", un titre instrumental où l'ambiance dégagée est beaucoup plus sombre que sur le reste des compos, comme quoi Kim ce n'est pas uniquement la joie et le bonheur... et on enchaîne néanmoins à la fin de ce morceau sur un passage batterie bien sympathique !! "Rome for melodin sane" est bien tristounette comme chanson, genre temps pluvieux, dimanche où t'es bloqué à la maison devant une montagne de boulot et que t'aimerais être ailleurs en regardant ta fenêtre... On conclue avec "Married out (part 2)", un départ qui tarde, des notes d'enterrement en fond, et toujours cette récurrence de la voix, mais cette fois le ton radieux s'est envolé ...la compo se conclut par une partie instrumentale bluesy et crachante avant de retourner au thème principal de l'album. Les subtilités des titres (cuivres, disto, boucles de sons, voix modulée...) démontrent également la performance de Kim en tant qu'auteur-compositeur, en clair, ce bonhomme est à découvrir !!! On a vraiment l'impression que d'un bout à l'autre de cet album c'est une seule et même histoire qui est racontée, avec ses hauts et ses bas, ses couleurs qui varient selon les humeurs et les saisons...l'histoire de Kim ? qui sait...