The Kills Lorsque l'américaine Alison Mosshart dit "VV" (chant) quitte le groupe Discount, elle fait alors appel à un anglais, Jamie Hince dit "Hotel" (guitare), qu'elle avait rencontré quelques temps auparavant dans un hôtel, justement, pour monter un projet musical. Cela tombe bien puisque ce dernier venait d'arrêter ses activités avec son groupe de rock Scarfo. Loin de l'autre, ils commencent par composer à distance en s'envoyant des enregistrements. C'est VV qui traversera l'Atlantique pour rejoindre Londres et Hotel. En 2001, ils sortent une démo orientée punk sous le nom VV and Hotel réalisée avec une boîte à rythme. Un extrait sortira sur la compilation If the twenty-first century did not exist, It would be necessary to tnvent it.
L'année suivante et après avoir changer leur nom de scène en The Kills, le EP Black Rooster marque le début de leur collaboration avec le label britannique Domino Records (Arctic Monkeys, Pavement, Franz Ferdinand, Robert Wyatt.). Les médias les comparent avec un célèbre duo américain : The White Stripes. C'est justement dans les studios Toe Rag où ces derniers avaient enregistré Elephant qu'ils donnent naissance au premier album Keep on your mean side en deux semaines. La chanson "Monkey 23" figure sur la bande son du film de Jacques Audiard De battre mon cœur s'est arrêté. Leur attitude anti-conformiste et anti-carriériste leur donne une certaine réputation vis à vis de la presse (ils ne donnent pas beaucoup d'interview) et de leurs shows (associables avec le public). Leur deuxième album No wow, enregistré à New-York, sort le 21 février 2005. Il embrasse les influences new wave et post punk. Le duo commence à bien se faire connaître, si bien que le single "The good ones" atteint la 23e place des charts britanniques.
Le dernier album en date est Midnight Boom sorti le 10 mars 2008. En dehors de The Kills, Alison a notamment posé sa voix sur la chanson "Meds" de Placebo et le duo est venu chanter sur "Old child", titre de l'album Monsters in love de Dionysos sorti en 2005.