June Bug - A thousand days June Bug, duo basé à Lille et mené par la chanteuse anglaise Sarah June, a sorti l'année dernière son premier album intitulé A thousand days. Notre premier contact avec cette formation electro-pop, lauréate des Inouïs du Printemps de Bourges en 2016, passe par des titres planant, soyeux avec une agréable sensation de surprise ("Now", "Paper guns") dans laquelle la voix douce et mélodieuse tient une place forte. C'est à partir de "Reasons" que les guitares commencent à s'électrifier sérieusement, c'est alors une face plus folle et sombre que le duo montre notamment avec ses excellentes programmations électro comme sur l'entraînante "Freaks" ou "Left out". Après avoir montré en cinq morceaux dans quel bain il se baigne, June Bug va jouer du yo-yo le reste de ce disque avec des passages pas toujours très inspirés voire carrément ennuyant ("Mama", "By the fire") mais très vite effacé par des instants de grâce ("Does it matter") et de fausse naïveté dans le ton ("Let it rest"). C'est cette double-facette, cette ambivalence chaud-froid, ses univers calmes et tempétueux qui risquent fort de plaire aux personnes qui auront la chance de les croiser sur la route ou en festival. Car potentiel de séduction il y a.