Jose and the Wastemen - Seven Cevennes cicadas Jose and the Wastemen est une bande de desperados en mal d'amour et de soleil, pardessus poussiéreux, stetsons vissés sur la tête, ils dégainent les guitares et les mélodies. Seven Cevennes cicadas dit le titre du chouette carton d'invitation, au vu de l'ambiance western, on se demande quel peut être le lien entre les cigales cévennoles (qu'on entend au début de chaque titre) et de la musique de cow-boy mais comme c'est pas franchement notre problème, retour aux sons de cet EP. Il regorge en effet de doux sons country, blues, folk, de tout ce qui est à l'origine du rock et qu'affectionnent nos garçons vachers. L'auditeur peut être désarçonné par ces influences qui ne se mélangent qu'assez peu au final, selon ses préférences personnelles, on sera davantage charmé par l'ambiance saloon de "Dusty" que par l'émotion dégagée par "Montreal". Pour ma part, ce sont les plages où les mélodies vocales posées prennent de l'ampleur qui reçoivent mes suffrages, ce sont donc les "More fun" et "Girls" qui l'emportent sur les catchy "Just a song" et chaleureux "Winter's gone".
Si ce n'est les musicos, ce projet n'a pas grand chose à voir avec les Firecrackers ou Hide Park Corner et ouvrent plusieurs pistes à Jose, qu'ils s'enfoncent vers la country du Grand Ouest Sauvage ou remontent vers les contrées plus pop et cosy du Nord... des Etats-Unis hein, pas des Cévennes...