rock Rock > Jonsi

Jonsi / Chronique DVD > Go Live

Jonsi - Go live Jonsi en live, on s'attend à un truc forcément pas commun, quelque chose qui nous fait repartir le sourire aux lèvres, le coeur léger, l'esprit complètement apaisé par la pop doucereuse et scintillante du leader de Sigur Ros, qui avec l'aérien Go déjà avait su convaincre qu'il pouvait s'affranchir de ses "frères" pour proposer une alternative un peu plus sucrée et "calibrée" single à sur son groupe principal. Pour ceux qui n'ont jamais pu le voir en live, Parlophone/EMI a sorti un très joli coffret digibook CD/DVD live histoire de faire comme si (on y était), mais depuis son salon. L'audio, la vidéo, on choisi en fonction des humeurs, de toutes les façons, l'objet concerne deux concerts distincts. On a donc soit, le CD, enregistré à l'Ancienne Belgique de Bruxelles (en Belgique donc), soit le DVD, capturé lors d'un Live donné aux 3 Mills Studio de Londres (Royaume-Uni pour les nuls en géographie). La grande classe donc.
En CD live, ce Go live a le bonheur de faire communier l'immédiateté pop de l'album solo et les atmosphères de recueillement intimiste de Sigur Ros une heure vingt durant et quelques quatorze titres à la fois fragiles et sucrés, enivrants et pudiques. Mention spéciale à "Hengilas", "Tornado" d'abord, dans les ambiances de plénitude qu'ils parviennent à faire naître en live, puis aux tubes "Go do" et "Boy lilikoi", qui mettent le public (et accessoirement l'auditeur) sur des orbites célestes pendant que Jonsi fait son show, avec son aisance habituelle et un charisme, qui même sans l'image, se reconnaîtrait entre mille. Quelques pépites plus tard ("New piano song", "Around us", "Stick and stones") et on peut maintenant glisser le DVD dans le lecteur pour avoir droit à une constellation d'images particulièrement mises en relief par la scénographie du set de Jonsi, qui d'ailleurs - jolie attention - présente lui-même cette partie. Sur scène : cadrages, lumières, costumes, les musiciens qui accompagnent l'islandais sont en osmose avec lui et finissent de contribuer à ce CD/DVD live collector un bien joli objet. Takk.

Jonsi / Chronique LP > Go

Jonsi - Go Après avoir explosé à la face du monde avec ses comparses de Sigur Ros, puis écrit avec son alter-ego à la ville l'album Riceboy Sleeps, Jón Þór "Jónsi" Birgisson, vocaliste et musicien islandais atypique, s'échappe cette fois en solo le temps d'un premier disque en forme de parenthèse pop électrique, scintillante et bercée de nombreuses petites touches électroniques. Go c'est son titre, on ne peut plus simple, est un recueil de compositions plus pop, plus électro que ce dont on a l'habitude avec Sigur Ros, mais qui ne dépareille pas réellement dans l'univers musical de leur auteur. Premier titre et single immédiat, "Go do" a la spontanéité d'un tube pop, la naïveté presque enfantine d'un Jonsi qui semble décidé à se faire plaisir, sans trop se soucier du reste, à s'amuser comme un gamin sur son premier disque réalisé en solo. Enfin solo, c'est vite dit, car l'Islandais sait s'entourer et a convié ici son compagnon à la ville Alex Somers (co-auteur avec Jonsi de l'album Riceboy Sleeps), le compositeur Nico Muhly, Antony & The Johnsons, Bonnie "Prince" Billy, Grizzly Bear et le batteur Samuli Kosminen (Edea), un casting de luxe pour un album à deux visages. D'un côté, les comptines pop ingénues et qui se laisse écouter comme autant de friandises musicales certes très fugitives mais électrisantes ("Animal arithmetic", "Sinking friendships", "Around us"...) ; de l'autre des morceaux les plus élégamment raffiné, plus matures et intimiste, levant le voile sur une musique qui se dénudent sous nos yeux, instillant des émotions précieuses en même temps qu'elle libère ses mélodies cotonneuses et ses enluminures célestes (les sublimes "Tornado" et "Kolniður"). Et quand bien même il en fait parfois trop ("Boy lilkoi" poussif, "Grow till tall" un peu redondant), Jonsi (pour qui la musique semble n'être qu'un jeu... d'enfant) conserve tout son capital de sympathie ne serait-ce qu'avec "Hengilás", une dernière merveille pour refermer cet album certes imparfait, mais comme d'habitude avec tout ce que touche Jonsi, réservant quelques magnifiques moments de grâce mélodique pure. Extatique et enjôleur. Takk.