Jonathan Bénisty Jonathan Bénisty Fatals Picards ou Démago ?
J'étais dans ces deux groupes il y a dix ans, ça fait un bail maintenant. J'ai vécu des moments mémorables avec les deux. C'était une période très intense. Bien entendu, je ne peux pas choisir, on ne choisit pas quelle part de son histoire est la plus importante.

Abdominal ou Les variations de l'éther ?
Sans hésiter, Les variations de l'éther. Toute l'histoire de cet album a été magique. J'ai presque l'impression d'en avoir été plus le témoin que l'acteur. Et puis Les variations de l'éther, ça n'est pas seulement de la musique, ce sont aussi des tableaux et une pièce de théâtre. C'est un projet collectif et pluridisciplinaire. J'ai adoré faire partie de cette aventure.

Penelope Cruz ou Babylon Circus ?
Euh...

Télémaque ou Ptoligorthès ?
Il n'y a pas de Ptoligorthès dans Ulysse 31 alors je dirais Télémaque. Ou alors Nono le petit robot.

Guitare ou piano ?
Basse. La basse est mon instrument ! Ca parle au bide avant de parler aux oreilles et ça fait bouger les pieds.

EELV ou Greenpeace ?
Green Lantern, parce que lui il peut vraiment sauver le monde. Plus sérieusement, les deux sont des organes de pouvoir. Evidemment, une telle réponse mérite plus de développement. EELV est un parti politique, ils ont donc tout mon mépris et je m'en méfie comme de la peste. Ceux qui veulent le pouvoir sont à fuir ou à combattre, point. Pour Greenpeace, c'est plus compliqué, je les ai soutenus pendant des années et ils ont objectivement fait avancer la société dans le bon sens sur de nombreux points. Et les militants Greenpeace que j'ai rencontrés sont des gens sincères et habités. Mais comme beaucoup d'associations "multinationales", Greenpeace n'est plus du tout un contre-pouvoir mais bel et bien une des composantes du pouvoir. Ils participent au spectacle. On peut dire que Total et Greenpeace sont les deux faces d'une même pièce.

Développement ou environnement ?
C'est vraiment compliqué de répondre à une telle question : ce sont des mots-valises, on peut leur faire dire ce que l'on veut. En outre, je ne suis pas un artiste engagé : mes chansons ne servent pas un message politique.

Rat des villes ou rat des champs ?
Né rat des villes je suis maintenant rat des champs. J'ai vécu toute ma vie à Paris et en banlieue et depuis un an je suis à la campagne. Bilan : je reste à la campagne !

Bénisty - Pénélope circus Penelopecircus.com ou Page Facebook ?
Le .com, bien sûr, je suis très méfiant vis à vis de Facebook et je ne suis pas le genre d'artiste qui fait buzzer sur les réseaux sociaux. Ma musique ne s'y prête pas et je suis incompétent en terme de communication. Alors pour me découvrir, mieux vaut faire un petit effort et venir chez moi : vous serez bien reçus !

La Fièvre ou Ma Benz ?
La Fièvre. J'ai beaucoup écouté l'album Paris sous les bombes d'NTM à l'époque. Grosse claque. C'est probablement mon album de rap français préféré.

En anglais ou en français ?
Les deux ! Ce ne sont pas les mêmes sonorités, et ce n'est pas la même manière de penser la musique. La chanson populaire française est d'abord de la "chanson à texte", héritée de l'histoire des chansonniers et des ménestrels qui étaient avant tout des conteurs. La musique pop anglaise, ce sont d'abord des mélodies. Les Anglais ne pensent pas l'écriture de la même manière que nous : les mots sont de la musique. Dans la chanson française, les mots sont de la poésie ou racontent une histoire. C'est très différent comme approche et j'aime explorer les deux mondes.

Archive ou Ez3kiel ?
Archive, même si j'aime beaucoup Ez3kiel qui s'avère en plus être un des meilleurs concerts que j'ai vu ces dernières années. J'ai un profond respect pour leur travail. Ils innovent, mélangent les arts et les médiums, tout en proposant une musique de grande qualité : ils font de l'art populaire exigeant et ambitieux. Et puis l'exposition des mécaniques poétiques, c'est vraiment la classe... Alors pourquoi Archive ? Parce que "Again", "Take my head", "You make me feel"...

Pink Floyd ou King Crimson ?
Quelle question ! Pink Floyd pour toujours. Et puis les Beatles aussi.

"Tout n'est pas si mal" ou "No way out" ?
"No way out". Ce sont un peu les deux chansons opposées de l'album : "Tout n'est pas si mal" est une chanson majeure et entraînante en français, "No way out" est une chanson mineure et lancinante en anglais. Pourtant, les deux chansons disent finalement la même chose. "No way out" est peut-être plus directe, plus "premier degré", on se la prend plus en pleine gueule je crois.

Baudelaire ou Apollinaire ?
Apollinaire, parce que c'était un précurseur du surréalisme. Mais je suis personnellement plus touché par les poèmes de Baudelaire. Non, tous les choix dans la vie ne sont pas logiques.

Péniche El Alamein ou la maison ?
Encore une question difficile ! On est bien sur le bateau, il y a toujours de la musique et les tauliers sont de vieux amis. Mais on est bien à la maison aussi... Et puis j'habite loin maintenant.

Concert live ou montages vidéos ?
Live, live, live !