L'histoire de (The) Jon Spencer Blues Explosion, plus sobrement re-baptisé Blues Explosion quelques années plus tard, débute en 1991, à New York City, sous l'impulsion de trois hommes : Judah Bauer, Russel Simmins et Jon Spencer, qui décident de faire rimer leur passion commune pour les racines du rock avec la notion de collectif. Vingt ans plus tard et une flopée d'albums studio, de performances live enflammés et de collaborations diverses et variées dans des registres plus ou moins punk, blues, garage, rockabilly, soul, noise rock, hip-hop (avec des artistes et groupes aussi variés que Beck, Elliott Smith, DJ Shadow, UNKLE, Martina Topley-Bird, Dan the Automator, Steve Albini ou les Beastie Boys), le Blues Explosion, ses excès et son énergie blues/rock inimitable, sont devenus cultes.