Musicien surtout connu pour sa contribution au mouvement punk/rock indie, Joey Cape se fait remarquer au début des années 90 en officiant comme chanteur/guitariste au sein de Lagwagon puis de son side-project Bad Astronaut et de quelques autres groupes dont Afterburner, The Playing Favorites ou Me First And The Gimmie Gimmies... Après avoir sorti une flopée d'albums avec ses différents groupes, Joey Cape sort en 2000 un disque acoustique avec son ami Tony Sly (No Use For A Name), notamment composé de reprises de Lagwagon. 8 ans plus tard, il explore une nouvelle fois la facette la plus épurée de son songwriting avec Bridge, un disque solo qui sort chez Bad Taste Records (Danko Jones, Hard-ons, Logh, Last Days of April...).