Jneb - Enfance v(i)olée Si Jneb était au début un projet solo, on sent avec ce gros EP (ou album un peu court, à toi de voir) intitulé Enfance v(i)olée qu'il fonctionne désormais un peu plus comme un groupe, car même s'il y a toujours une ribambelle d'invités (dont certains étaient déjà de l'aventure Tout n'est pas rose), le style est bien plus marqué et lesdits invités se fondent davantage dans la masse qu'ils n'imposent leurs idées. Et le style de Jneb version "band", c'est du punk rock cuivré qui envoie tout droit sans se poser de questions instrumentales, laissant cette opportunité à ceux qui écouteront les textes. Attention d'ailleurs à ne pas trop exposer les enfants aux paroles ou aux dessins humouristiques de Berth (dessinateur pour le défunt fanzine Les Cahiers du Foot tué par Denis Balbir et la non liberté d'expression) présents dans le livret, c'est parfois sous la ceinture et assez cru (et cette fois-ci, je ne mettrais pas d'extrait comme je l'ai fait pour Les Blaireaux), parents inattentifs, préparez donc un exposé sur les bouteilles de lait... Du cul donc, sans parler du SIDA, des problèmes marquants pour un enfant, la merde générale et toujours les liaisons amoureuses foireuses sont au menu, balancées sauce Tagada Jones, Lofofora ou Parabellum, la recherche des mélodies étant accessoires... Jneb est accompagné au chant par Batbat (Diego Pallavas) sur "Ca sent la merde" puis par Martin (Kiemsa) sur "Il faut être pris pour être prisonnier" tandis que Lorenzo (No Flag) ne fait que les choeurs de "Enfance v(i)olée". Parmi les guests on retrouve également les doigts de fée de Bidingue (Marcel Et Son Orchestre) qui joue un peu de piano sur "Histoires courtes" et Marchmaninov (Costa Gravos) qui synthétise "Le mâle bien". Dommage qu'un pote batteur n'ait pas pu donné un son plus organique à l'ensemble.
En bonus, Jneb offre le clip de "Il faut être pris pour être prisonnier" où les persos pâte à modeler de Zarno prennent vie (et mort), prouvant qu'avec des idées et du talent, on peut réussir de jolies vidéos sans trop dépenser...