Rock Rock > Honey For Petzi

Biographie > HFP

Les Honey For Petzi sont originaires de Lausanne en Suisse romande et sont composés de 3 musiciens, étudiants en arts : Christian Pahud (batterie), Philippe Oberson (basse) et Sami Benhadj (guitare). Avec quelques années au compteur, le groupe a déjà une discographie plus que bien fournie : Heal all monsters en 2001, Nicholson en 2003, Man's rage with black ham en 2005, RMX for HFP en 2006 et enfin General thoughts and tastes en 2011...

Honey For Petzi / Chronique LP > Observations + Descriptions

Honey For Petzi - Observations + Descriptions Plus de 25 ans que ce trio de gentlemen (from Lausanne, Switzerland) existe et une petite vingtaine d'années que je les connais, après un concert organisé par le Noise Olympique (asso de feu Marvin) au Baloard ou au Peanuts à Montpellier. Je n'avais jamais creusé davantage, ni possédé de disques chez moi, c'est maintenant chose réparée avec ce digipak Observations + Descriptions. Et quelles sont donc les miennes, d'observations et de descriptions ?

Tout d'abord que ce groupe que je croyais instrumental, comme ça se fait beaucoup dans le math-rock, a incorporé du chant dans ses morceaux au fil des années. Et en français s'il vous plaît (mais aussi parfois en anglais), ce qui me surprend quelque peu quand arrive "Infini", troisième chanson plutôt posée de ce huitième album où la voix ressort bien. Je ne m'en étais pas rendu compte à la première écoute de "Écoute" (ahaha) qui ouvre ce disque, titre pour lequel je m'étais davantage focalisé sur son côté entêtant et entraînant. Sur le deuxième, "Island", c'est la basse, empruntant beaucoup au thème de Mission Impossible et toute aussi prenante, qui avait retenu mon attention. Le chant était du reste en anglais.
Je parlais de math rock car c'est ainsi que les Suisses étaient compartimentés dans mes souvenirs mais cet album tire davantage vers une indie-pop presque électronisante, suivant ainsi le virage amorcé en 2011 avec leur précédent méfait. Oui, à part AC/DC et les Ramones, qui a envie de refaire indéfiniment la même musique ? Bon, OK, certains ne devraient peut être pas s'aventurer sur des plates-bandes qu'ils ne maîtrisent pas ou ne leur conviennent guère, mais Honey For Petzi n'a plus grand-chose à prouver et s'en sort de fort belle manière. Même si certains morceaux sont plus efficaces que d'autres, me concernant. En plus d'"Écoute" précédemment cité, c'est le cas des deux méga tubes placés en fin d'album que sont "Fall" et "Apnée", et dans une moindre mesure "Géométrie".

C'est marrant car pendant que le CD tournait sur ma platine, je me disais qu'il y avait une ambiance générale qui me rappelait un autre groupe mais je n'arrivais pas à mettre la main (enfin le nom) dessus. C'était assez flagrant, je l'avais sur le bout de la langue et à la deuxième écoute, bim, c'est devenu évident : Pinback. Bon sang, mais c'est bien sûr ! «Marrant» disais-je, car en allant fouiner sur le site du W-Fenec, je tombe sur la chronique de General thoughts and tastes, leur album précédent rédigée par Cactus, que je ne connais absolument pas car plus dans la team et de qui parle-t-il pour qualifier la musique en pleine évolution de Honey For Petzi ? Yep, le duo magique de San Diego.

Publié dans le Mag #52

Honey For Petzi / Chronique LP > General Thoughts and tastes

Honey For Petzi - General Thoughts and tastes Cet album d'Honey For Petzi est sorti en janvier 2011 et c'est assez révélateur de la manière avec laquelle il faut appréhender ce disque : le venin a mis longtemps, mais alors vraiment longtemps à agir... Un peu comme une fille que l'on trouve pas mal au départ, mais sans plus, et que l'on finit par trouver totalement canon en découvrant peu à peu ses charmes intérieures. Oui je sais, la beauté intérieure, il y a que les physiques ingrats qui en parle mais je suis un indécrottable romantique.
Cet album n'est pas anodin dans la discographie d'Honey For Petzi puisqu'il marque une ré-orientation artistique après quelques années de services d'un post/math-rock qui a rétrospectivement reçu beaucoup de louanges parmi les afficionados du genre. Qui dit louanges, dit également gros lourdeaux étroits d'esprit qui railleront la moindre petite audace ou écart stylistique... Et c'est le cas pour General thoughts and tastes : l'album segmente, on aime ou pas du tout. Nous, on kiffe grave... Même si cela a mis, on l'a dit, un paquet de temps.
Dès "Endless sea", Honey For Petzi envoie du sex-appeal sonore par palettes de douze et c'est une pop savamment agencée et aventureuse qui s'offre à nos petits oreilles. Du passé, il ne reste que quelques soubresauts (des mélodies, des plans, des attaques...) conjugués au présent avec pour résultat une musique racée qui a beaucoup d'autres arguments à offrir quand il s'agit de séduire son auditoire : des mélodies affirmées et singulières, des rythmes atypiques et parfois tribaux, une voix chloroformée qui rappelle Pinback par moments, un clavier très pertinent et un songwriting exigeant, sans recette prédéfinie et formatée. Bref, une sacré réussite qui vaut le détour. Et au vu du nombre d'écoutes que l'album nécessite, le terme détour paraît vraiment approprié. Je sais qu'il est difficile de les situer après ces quelques lignes, finalement ils ont des arguments que d'autres ont déjà montré à maintes reprises, alors juste écoute le lien suivant s'il te plait. Merci. Bonne journée.

[ch] Ecoute General Thougts and tastes: bandcamp (235 hits)  External  ]