Alors ce concert au Batofar [celui qui figure sur le DVD du groupe] ? C'était comment ?
Lars : Le concert au Batofar a été impressionnant. C'était vraiment le pied de jouer là et le public a été super. Je pense sincèrement que ce qu'on voit sur le DVD montre à quel point on a pris un pied énorme à jouer ce soir-là.
Kenneth: Pour nous, ce concert et donc ce DVD permet de nous remémorer ce qu'a été cette tournée, les hauts et les bas notamment. Mais ce soir-là, c'est clair que tout s'est passé idéalement, c'était vraiment cool. On a passé un super moment d'autant le public était au rendez-vous. Je pense que ce Live in Paris montre bien à celui qui n'est jamais venu nous voir, ce que peut être un concert d'Honcho.

honcho_3.jpg Vous préferez quoi finalement ? Jouer tous les soirs en concert ou passer du temps en studio à paufiner vos compos ?
L : Etre en tournée, jouer tous les soirs et enregistrer en studio sont deux choses qui n'ont pas grand chose à voir. Deux mondes complètement différents. Pour ma part, je préfère être sur scène d'autant que j'arrive à établir un vrai lien avec le public. Mais j'aime évidemment aussi nos passages en studio.
Kenneth: C'est difficile à dire, on aime les deux. Mais en même temps, rien n'est plus jouissif que de jouer un bon set en live, avec un public qui aime ce que tu fais. Nous répétons en studio et un de nos guitaristes bosse là comme ingé son alors chaque répet est un peu une session d'enregistrement pour nous.

On a interviewé Rite il y a quelques temps et Juha (le batteur) et nous étions d'accord pour qualifier leur musique de "bulldozer hardcore rock". Comment décrivez-vous votre style ? Si je dis "heavy stoner blues" je suis loin du compte ?
L : Hehe. C'est plutôt une bonne description de notre musique, mais je pense que "heavy blues" tout simplement, l'étiquette que nous a collé notre label est celle qui nous correspond le plus.
Kenneth: Je suppose qu'"Heavy stoner blues" n'est pas si mauvais. Mais nous ne sommes pas vraiment sûr à propos du terme "heavy". Car, quand j'entends "heavy", je pense à des trucs comme Judas Priest ou Iron Maiden, des groupes comme ça. Et je ne pense pas que l'on retrouve ces influences dans notre musique. Notre son est sans doute plus proche des courants "doom" que des groupes heavy. Alors peut-être que "Doom stoned blues" pourrait être une description assez appropriée...

Quels sont vos projets maintenant que le DVD est sorti ? Un nouvel album j'imagine, Burning in water... ayant été enregistré en 2004, j'imagine que pas mal de monde s'impatiente
L : Nous allons très probablement enregistrer la majeure partie de notre nouvel album au mois de décembre de cette année. Nous avons pris notre temps pour composer, surtout depuis que nous n'habitons pas tous dans le même pays. Mais ça ne veut pas dire que notre nouvel album sera moins inspiré. Au contraire ça va être un "killer album!"
Kenneth: Après Burning in water, drowning in fire, nous avons au départ écrit de nouveaux titres mais également donné pas mal de concerts. Nous avons d'ailleurs apporter notre contribution à une compil rock qui sortira en janvier 2007 (mais je doute qu'elle soit disponible en dehors des frontières norvégiennes). Bref, on demande à nos fans un peu de patience, en le rappelant que les meilleures choses prennent souvent du temps à arriver. En clair, un nouvel album est sur les rails, mais on doit encore le mettre sur support audio.

Après Corporate rock, votre premier album sorti relativement confidentiellement, vous avez sorti Burning in water, drowning in fire, qui a été plutôt bien accueilli, par les fans et la critique spécialisée, qu'est ce que vous attendez du nouvel album ? Ressentez-vous une certaine pression vis-à-vis de votre précédent effort ?
L : Bien sûr, on se met une certaine pression afin que notre prochain album soit au moins à la hauteur des deux autres. Mais on essaie de faire au maximum en sorte que ça n'interfère pas avec notre travail. Nous voulons réaliser le meilleur album possible, c'est notre seul but.
Kenneth: Non pas vraiment. Nous avons quelque chose comme 20 à 30 titres à divers stades d'élaboration qui entrent dans notre processus d'écriture, et chacun d'entre eux pourraient figurer sur le tracklisting de notre précédent album car ils nous paraissent plutôt bons. Mais ce n'est pas assez encore, car quand nous commencerons a les tester en live pour choisir lesquels seront sur l'album, rares sont ceux qui nous plairont vraiment. Ce nouvel album sera une nouvelle étape à franchir, comme l'a été Burning... par rapport à Corporate rock.
Nous voulons rester les plus proche proche possible du "doom stoned blues" si on peut appeller Honcho ainsi. On n'a pas vraiment de pression vis à vis de cet album et sur le fait de savoir si les journalistes l'aimeront ou pas. Bien évidemment, s'ils l'aiment, ce sera cool, si non, c'est qu'il n'aiment pas vraiment Honcho. Je pense que la plupart des gens qui aiment une musique de qualité (et pas ce que l'on entend à la radio) peuvent se faire une opinion par eux-même et ne sont pas forcément trop influencés par ce que peuvent écrire certains journalistes.

honcho_1.jpg honcho_1.jpg Quels sont les groupes dont vous revendiquez l'influence dans Honcho ? Black Sabbath et Kyuss j'imagine... Clutch et/ ou Soundgarden également ?
Lars: Differentes personnes - differentes inspirations. Il y a pas mal de choses sur le Burning album qui nous viennent de Chris Cornell (Soundgarden, Audioslave) and David Coverdale (Deep Purple). Mais sinon on peut effectivement citer Kyuss, Black Sabbath, Captain Beyond et Queens of the Stone Age.
Kenneth: A nos débuts, Black Sabbath, Kyuss et Soundgarden étaient des influences aussi évidentes qu'incontestables. Mais je pense que ces dernières annés, nos goûts ont évolué. Nous nous sommes plus focalisés sur des groupes évoluant dans des styles différents quand nous compositions nos nouveaux morceaux. MC5, Mountain et Ten Years After
peuvent être cités. Honcho aura toujours la même vibe, mais nos influences évoluent avec le temps.

Vous avez notamment tourné avec Rite et Sparzanza cette année... Qu'est-ce que vous pensez de la scène heavy/ stoner rock scandinaves et des groupes comme les deux précités ou des formations dans la veine de Dozer, StoneWall Noise Orchestra ou Generous Maria... ? Vous les connaissez ?
Lars: Je laisse les autres répondre cette fois. Je ne suis pas trop familier de ces groupes. Pour être honnête, le seul groupe que je connais parmi ceux que tu m'as cité, c'est Dozer, un très bon groupe du reste.
Kenneth: Cette scène scandinave est en plein essor, d'autant que la Suède a un formidable réservoir de combo évoluant dans ce style. Mais d'un autre côté, selon moi, c'est quand on a un pays qui produit énormément de groupes évoluant dans un même genre comme ici le stoner rock, que pas mal de groupes se retrouvent à sonner plus ou moins de la même manière et ça peut desservir certains, pourtant talentueux. Mais en ce qui concerne Sparzanza et Rite, ce sont des mecs cools et d'excellents musiciens qui font du super boulot. Nous connaissons Sparzanza depuis pas mal de temps et on avait déjà fait quelques scènes avec eux par le passé. C'était par contre notre première rencontre avec Rite, mais nous sommes restés en contact avec eux depuis.

Vous travaillez avec Longfellow Deeds Records (anciennement Water Dragon) depuis vos débuts et votre première démo, c'est assez rare. Là plupart des groupes changent sans cesse de label. Vous avez tissé des liens particuliers avec eux ?
Lars: Longfellow Deeds a toujours fait du super boulot pour nous, et nous en retour en veut du bon travail pour Longfellow Deeds. Evidemment ce serait bien que ce soit un plus gros label, avec plus de moyens humains et financier, mais on ne fait pas vraiment une fixation là-dessus.
Kenneth: Water Dragon Records a été le premier label a montrer de l'intérêt et à vouloir bosser avec Honcho. Ils nous semblaient être des mecs biens plus intéressés par la qualité que la quantité ce qui n'est pas forcément toujours le cas chez des labels plus importants, cela ajouté au fait qu'ils apprécient notre travail à sa juste valeur.

honcho_2.jpg honcho_2.jpg Vous écoutez quoi en ce moment ? Vous connaissez quelques groupes français heavy/ stoner rock ? Comme Glowsun peut-être ?
Lars: Malheureusement je ne connais qu'infiniment peu de groupes français. Bien que j'écoute Gojira. C'est vraiment un groupe très impressionnant, malgré le fait que leur style ne soit pas vraiment proche du notre. J'ai en réalité très peu de temps pour écouter le travail d'autres groupes car je suis moi-même quasiment tout le temps sur les routes ou en studio à bosser sur mes projets.
Kenneth: Il y a pas mal de groupes que j'écoute ces-jours ci, en vrac :
Ten Years After, Mountain, Black Crowes, Howlin' wolf, Muddy Waters, Free, Canned Heat, the Soundtrack of our lives, Terry Callier, Motorpsycho, King Crimson, The Smiths, Zero 7, The Mars Volta. La liste est longue.
En fait, j'écoute assez peu de stoner rock, à la limite, moins qu'à nos débuts. Je n'ai jamais eu l'occasion d'écouter Glowsun, mais j'essaierai de me pencher sur leur cas à l'occasion.

Une question exclusivement pour Lars. J'ai entendu dire que tu avais pas mal de projets parallèles sur le feu ? Tu veux en parler ?
L : C'est vrai que je suis toujours sur quelque chose au niveau musical depuis quelques temps. Je chante dans Winds (http://www.winds.ws) depuis 1998 et Age of Silence (http://www.ageofsilence.com) in Norvège. Ces deux entités sont justes des groupes "de studio", du coup, je ne tourne pas avec eux. Nous avons enregistré un nouvel album pour Winds récemment et nous espérons le sortir au début de l'année prochaine. J'ai également quelques projets en Finlande. D'ailleurs je rentre juste d'une mini-tournée avec Before the Dawn (http://www.beforethedawn.com). Nous avons ouverts pour Moonspell dans les pays entourant la mer Baltique et en Finlande également. et je serai en studio pour enregistrer un nouvel album de Before the Dawn courant novembre. J'ai également un autre projet baptisé Dawn of Solace (http://www.dawnofsolace.com) ici en Finlande, qui peut être décrit comme la petite soeur de Before the Dawn.

Y-a-t'il quelque chose l'on ignore encore sur Honcho ?
L : Des trucs croustillants et censurés ? Hehe. Je ne sais pas trop. Il n'y pas beaucoup à dire sur nous, nous sommes juste des types normaux.
K : Nous sommes le Spinal Tap du 21e siècle...

Avant de mettre un terme à cette salve de questions, quelle est la question au sujet d'Honcho que l'on ne vous a jamais posé et à laquelle vous auriez aimé répondre ?
L : Avez-vous déjà joué avec Huey Lewis? Réponse : Non jamais.

Quelque chose à ajouter ?
L: Rien de plus que ce qui a déjà été dit. "Just stay hard and heavy, and see you again soon!"