Et bien oui, encore un groupe inspiré par les Black Sabbath, Kyuss et autres Soundgarden, un de plus. Honcho ne fait pas vraiment dans ce que l'on pourrait appeler l'originalité biographique. Et pourtant, ce combo norvégien formé en 1998 donne dans un heavy rock bluesy teinté de stoner caniculaire, avec pour résultat un cocktail rock'n roll qui défouraille sévère... La Norvège, ses hivers plongés dans les nuits nordiques, ses fjörds enneigés que l'on imaginent propices à l'apaisement absolu et donc son groupe de heavy rock qui déboîte une épaule, on voit le truc, ne reste plus qu'à l'écouter. Honcho fait ses premiers pas discographiques en enregistrant quelques titres qui paraissent sur diverses compils rock et notamment Water Dragon Records greatest hits volume 1, une compilation éditée par le label français Water Dragon (devenu depuis Longfellow Deeds Records et qui permettra au groupe de signer chez les frenchies.
S'ensuit alors un premier album (Corporate rock en 2002) et des échos plus que positifs de la part des éminents spécialistes de la question stoner. Le quintet scandinave trouve sa place sur l'échiquier de la scène européenne (en très bonne place aux côtés de Dozer) et c'est tout naturellement que les norvégiens remettent le couvert deux ans plus tard en passant la vitesse supérieure avec Burning in water, drowning in fire. Dès lors, Honcho enchaîne les concerts, tourne encore et toujours jusqu'à plus soif, écumant les salles de concert aux côtés des Rite, Sparzanza et autres Monkey3, (en clair, la crème de la scène heavy/stoner/desert rock continentale) et se retrouve finalement avec assez de matériel audio et vidéo pour sortir son premier DVD à l'automne 2006 Live in Paris, 2005 (toujours via Longfellow Deeds)...