hey wait! J'ai trouvé qu'il y avait une belle cohésion dans votre line-up sur scène : trois guitares, des chœurs par l'ensemble du groupe... Comment vous êtes-vous rencontrés et depuis combien de temps jouez-vous ensemble ?
Mon ancien batteur, Håvard Loeng, et moi-même avons créé la formation en 2015. Nous avions un groupe du même genre auparavant, Listener, basé à Trondheim, mais le bassiste s'est mis à jouer de l'orgue d'église, alors il valait mieux lancer un nouveau groupe : Hey, Wait!. Notre second guitariste et notre bassiste, ils s'appellent tous deux Simen, sont allés en même temps que moi à l'académie norvégienne de musique, aux cours de jazz. C'est là que nous les avons trouvés. Au départ, j'avais demandé à Hans, notre chanteur et troisième guitariste, d'être notre ingénieur du son, mais nous avons découvert qu'il pouvait être frontman à la place ! (rires) Håvard est retourné à Trondheim l'année dernière et nous avons alors recruté Marius, un vieil ami de notre guitariste Simen. Il y a une bonne amitié entre nous tous, et nous nous concentrons sur le fait d'être ensemble lorsque nous jouons.

Vos textes abordent parfois des thèmes relatifs à la nature, je pense aux paroles d'"Outside", où vous parlez d'eau, d'océan, de truite, d'étang.... La nature et les grands espaces ont-ils une importance particulière pour vous dans la création ? D'ailleurs, qui écrit les paroles ? Et à propos de paroles, s'agit-il de vos propres sentiments, de vos expériences, de vos histoires personnelles... ?
C'est moi qui écris les paroles. C'est vrai que la nature est importante pour nous, mais je ne pense pas que ce soit quelque chose qui inspire directement notre musique ou nos textes. Je n'aime pas trop expliquer les paroles ... Je préfère que les gens se fassent leurs propres interprétations, mais je peux dire que "Outside" est une analogie de la façon dont beaucoup d'entre nous vivent leur vie. Pour écrire, je pars souvent d'une expérience réelle de ma vie. Puis, au fur et à mesure de l'écriture, je l'emmène de plus en plus loin, je l'exagère jusqu'à obtenir quelque chose de vraiment fort et une meilleure histoire. Résultat : il s'agit généralement de l'histoire de quelqu'un d'autre, d'un personnage, parce qu'elle s'est énormément éloignée de mon expérience initiale.

La pochette de votre album représente deux extraterrestres qui naviguent sur une rivière à bord d'une tasse. On y voit aussi un poisson : est-ce la truite ? En tout cas, cette pochette est singulière. Qui en est l'auteur ? Quel message avez-vous voulu faire passer avec ?
La pochette fait référence à différentes paroles de l'album. Dans Earth emotions, il y a des aliens, alors ils s'y sont retrouvés. J'aime évoquer le thé dans mes paroles, parce que je suis un grand amateur et que je veux répandre cette passion, c'est la raison pour laquelle ils naviguent dans une tasse de thé.
Tu as raison pour le poisson, c'est la truite de "Outside". Je suis également passionné par l'observation des étoiles ; c'est pourquoi le ciel nocturne sur la pochette, étoiles et planètes comprises, est exactement comme il était le soir de la sortie de l'album, le 24 septembre 2021, jusqu'à l'emplacement des lunes de Jupiter. Je ne m'attends pas à ce que quelqu'un remarque ces détails, mais j'ai adoré les placer là. L'artiste qui a créé la pochette est la très talentueuse illustratrice et autrice de bandes dessinées Ingvild Th. Kristiansen, connue sous le pseudo Keflingur sur Instagram et d'autres plateformes. Elle a vraiment fait un travail fantastique. Je pense que nous souhaitions transmettre un message à la fois mystique et ludique, parce que nous ne voulons pas prendre notre musique trop au sérieux, mais elle comporte aussi des sentiments profonds.

Vous avez des compositions assez pop, qui partent parfois dans des envolées de guitares qui rappellent vraiment l'emo pop des années 90. D'où ça vient alors ? Avez-vous des références musicales précises, que ce soit sur la scène anglaise, américaine, européenne... ?
On a la chance de pouvoir faire des jams et d'improviser un peu. Ça vient probablement du fait que beaucoup d'entre nous ont étudié le jazz et aussi de notre amour pour des groupes comme Motorpsycho et d'autres groupes de jazz rock norvégiens comme Elephant9 et Hedvig Mollestad Trio. Je pense que la scène rock alternative américaine du milieu des années 2000 est celle que j'ai le plus dans le cœur lorsque je crée notre musique. J'ai grandi en écoutant Augustana, Jack's Mannequin, Angels & Airwaves, Paramore, My Chemical Romance, Taking Back Sunday, The Fray, Relient K... mais il est évident que beaucoup d'autres musiques s'y sont glissées, j'aime explorer des genres différents. De plus, c'est important pour moi que les autres membres du groupe apportent leur propre bagage musical, et bien sûr, ils ont des influences très variées. Au bout du compte, ça fait un mix sympa et unique !

Avez-vous des projets pour la suite ?
Nos projets pour l'année à venir : enregistrer et sortir quelques nouveaux singles, donner davantage de concerts en Norvège. Si quelqu'un veut nous booker en France, qu'il nous le dise ! Nous faisons également de notre mieux pour produire plus de vinyles de notre album, alors ne ratez pas ça ! Nous sommes joignables sur notre compte Instagram pour toute demande à ce propos.