rock Rock > Helium Horse Fly

Biographie > I believe I can Helium Horse Fly

Né à Liège en Belgique en 2009, le groupe est composé de Marie Billy (chant), Stéphane Dupont (guitare), Dimitri Iannello (basse) et Tom Malmendier (batterie). Fin 2010, Helium Horse Fly sort un premier Ep, A dispute to redefine clearly frontiers between devils and angels...

Helium Horse Fly / Chronique LP > Helium horse fly

Helium Hose Fly - S/t Après deux EPs qui ont profondément marqué les tympans grâce à une mixture inédite et un charisme sonore indéniable, les Helium Horse Fly reviennent avec un long effort éponyme qui risque d'avoir le même destin. Et chacun sait ce que ça implique quand un album porte le nom du groupe, c'est soit que l'on est sûr de son coup, soit que le brainstorming en répétition n'a rien donné. On penche pour la première option tant on retrouve les éléments que l'on avait adorés sur leurs premières productions : la voix pénétrante et lyrique de Marie, les compositions chiadées et ce songwriting élastique de haute volée, les ambiances variées et cette identité qui emprunte dans pas mal de chapelles, rock expérimental, noise, hardcore et musique progressive...

Le premier titre, "Surgery plains", commence fort avec un matraquage incandescent à la manière d'un Dillinger Escape Plan en forme olympique pour ensuite se calmer, les motifs de guitare aux sonorités morriconiennes ajoutent de la tension, le chant est toujours aussi perçant puis le morceau reprend de la vigueur sans pour autant exploser. Volontairement, c'est une évidence. Très belle entame on ne peut que l'admettre. La suite va s'avérer là aussi une franche réussite avec "Titanium tea" dont la facette implorante de la voix rappelle Elizabeth Anka Vajagic sur une musique très épurée à forte teneur en émotion mais là aussi, l'énergie cathartique reprend son droit pour finalement lui couper la chique, c'est la fin. Bam, piste suivante.

L'album est aussi doté de titres beaucoup plus longs que sur les EPs, on frôle souvent les 8-9 minutes, pourtant le groupe ne s'égare jamais et l'auditeur reste captivé par l'inventivité du groupe belge. La dernière piste, "Breaches", est là aussi un joli moment à mettre à leur actif : les lignes de chant toujours pertinentes de Marie et un piano caressant, puis une seconde phase ou les autres instruments reprennent aussi leur droit, on assiste alors à une belle alternance de calme/silence/bourrasque... C'est donc un retour fracassant pour les Helium Horse Fly qui livrent un album parvenant à demeurer passionnant après quelques semaines d'écoutes et pourtant, votre humble serviteur a l'impression tenace de ne pas avoir encore tout cerné. Bravo les Helium Horse Fly, vous êtes définitivement balèzes.

PS : la bestiole est en écoute intégrale ci-dessous.

[be] Helium Horse Fly: Bandcamp (14 hits) External ]

Helium Horse Fly / Chronique EP > Fishing for ghosts

Helium Horse Fly - Fishing for ghosts Deuxième EP pour Helium Horse Fly après un méfait inaugural qui reste dans les mémoires comme une première étape vraiment marquante. Étape, car à l'écoute de ce nouvel EP, A dispute to redefine clearly frontiers between devils and angels sonne de plus en plus comme un palier vers autre chose dans l'identité du groupe qui continue son exploration et élargit sensiblement ses propres frontières.
Premier titre ambiant introductif au final assez superflu, deuxième piste et premier vrai morceau ou l'on retrouve tous les ingrédients que l'on appréciait chez Helium Horse Fly : cette voix chargée en lyrisme et un cheminement musical racé qui doit à la fois à tout le monde et à personne. Paradoxalement, même si le titre de l'album est plus court, le groupe semble avoir voulu sensiblement complexifier sa formule. L'Helium Horse Fly nouveau cru est de plus en plus porté sur le canevas musical, les ambiances tricotées à la maison ou se côtoient tension et pulsation; ainsi que les morceaux étirées ou il faut simplement se laisser porter par le flux proposé. Le groupe semble également de plus en plus enclin à la mélodie, tout en ne renonçant pas aux coups de sang ("Another bleak mind rushed for obedience" et "High on ground" sont des perles d'intensités math-core). En témoigne le dernier titre de l'EP, "Heaven-home" qui lorgne vers une certaine épure et des ambiances plus feutrées. Il ne serait pas étonnant qu'ils continuent d'exploiter cette voie naturelle à l'avenir. Helium Horse Fly élargit ses horizons, toujours dépaysants, font le pont entre les extrêmes et cela, toujours avec une maitrise déjà aperçue lors de leur précédent EP. Avec des titres plus longs à assimiler, des pistes moins percutantes (bien que tout reste relatif pour Helium Horse Fly) plus portés sur les atmosphères, le groupe belge n'emprunte pas la voie de la facilité mais arrive, encore une fois, à s'immiscer insidieusement dans les neurones de l'auditeur. Une belle confirmation que l'on a là un groupe pas anodin. Et sinon, un album bientôt ?

NdR : Comme le précédent, Fishing for ghosts est en téléchargement libre à l'adresse suivante.

[fr] Télécharge Fishing for ghosts (23 hits) External ]

Helium Horse Fly / Chronique EP > A dispute to redefine clearly frontiers between devils and angels

Helim Horse Fly - A dispute to redefine clearly frontiers between devils and angels Derrière Helium Horse Fly se cache un carrefour d'univers aux antipodes pour un résultat lorgnant autant sur Elysian Fields (avec une voix bien plus démonstrative et lyrique) que les Dillinger Escape Plan pour les gros riffs saignants et la facette hardcore qui secoue les méninges. "Smells like teen cyprine" (quel joli titre...) donne le ton : une voix féminine lyrique très chargée en émotion, du gros riff, des rythmiques plutôt très chiadées et des coups de butoir jouissifs, un travail sur les ambiances méticuleux... Très classe comme entame d'EP et ce n'est pas fini, loin de là. Chez le groupe belge, aucun ingrédient ne semble manquer à l'appel et surtout pas ce songwriting solide qui va encore une fois se montrer présent sur "Missing ingredient" et "Cardiogram", dans les deux cas, c'est du costaud et on valide plutôt deux fois qu'une. Même si globalement, tout l'EP se vaut dans l'excellence, sur "Light", le groupe atteint une petite apogée avec ce yo-yo de tension délectable qui finit par ne jamais exploser mais qui nous chope la gorge à chaque ressac. Cinquième titre et pas des moindres, "Smile eater" se dote d'un surplus d'agressivité pas anodin, avec un beau riff très Primus-ien tandis que "First fake bullet" clôt l'EP de la meilleur manière qu'il soit, avec un titre aux atmosphères tendues et épiques. Avec A dispute to redefine cleary frontier between devils and angels, Helium Horse Fly définit les contours de sa musique (et quelle musique !) de manière très convaincante tout en réussissant le pari de livrer une musique virtuose sans tomber dans le démonstratif et la musique de musiciens. On ne pouvait pas rêver mieux comme prise de contact. A la prochaine.

NdR : L'EP est en téléchargement libre. N'oublie pas de récompenser le groupe, si leur musique trouve un écho aussi retentissant que chez votre serviteur.

[be] A dispute to redefine clearly frontiers between devils and angels (30 hits) External ]