Helim Horse Fly - A dispute to redefine clearly frontiers between devils and angels Derrière Helium Horse Fly se cache un carrefour d'univers aux antipodes pour un résultat lorgnant autant sur Elysian Fields (avec une voix bien plus démonstrative et lyrique) que les Dillinger Escape Plan pour les gros riffs saignants et la facette hardcore qui secoue les méninges. "Smells like teen cyprine" (quel joli titre...) donne le ton : une voix féminine lyrique très chargée en émotion, du gros riff, des rythmiques plutôt très chiadées et des coups de butoir jouissifs, un travail sur les ambiances méticuleux... Très classe comme entame d'EP et ce n'est pas fini, loin de là. Chez le groupe belge, aucun ingrédient ne semble manquer à l'appel et surtout pas ce songwriting solide qui va encore une fois se montrer présent sur "Missing ingredient" et "Cardiogram", dans les deux cas, c'est du costaud et on valide plutôt deux fois qu'une. Même si globalement, tout l'EP se vaut dans l'excellence, sur "Light", le groupe atteint une petite apogée avec ce yo-yo de tension délectable qui finit par ne jamais exploser mais qui nous chope la gorge à chaque ressac. Cinquième titre et pas des moindres, "Smile eater" se dote d'un surplus d'agressivité pas anodin, avec un beau riff très Primus-ien tandis que "First fake bullet" clôt l'EP de la meilleur manière qu'il soit, avec un titre aux atmosphères tendues et épiques. Avec A dispute to redefine cleary frontier between devils and angels, Helium Horse Fly définit les contours de sa musique (et quelle musique !) de manière très convaincante tout en réussissant le pari de livrer une musique virtuose sans tomber dans le démonstratif et la musique de musiciens. On ne pouvait pas rêver mieux comme prise de contact. A la prochaine.

NdR : L'EP est en téléchargement libre. N'oublie pas de récompenser le groupe, si leur musique trouve un écho aussi retentissant que chez votre serviteur.