Formation psyché/stoner rock suédoise à géométrie variable, Greenleaf est né en 1999 sous l'impulsion de Tommi Holappa (Dozer) et du batteur Daniel Liden (Demon Cleaner), tous deux rapidement rejoint par le producteur/bassiste Bengt Bäcke (producteur de Dozer). Le trio s'entoure alors d'une flopée de collaborateurs plus ou moins intérimaires qui viennent tous participer au projet Greenleaf quand leurs emplois du temps respectifs le permettent. Ainsi retrouve-t-on des noms connus comme : Fredrik Nordin (Dozer), Daniel Jansson (Stonewall Noise Orchestra) et Peder Bergstrand (Lowrider). En 2001, le groupe sort son premier opus studio : Revolution rock (Molten Universe). L'année suivante, Greenleaf signe chez les américains de Small Stone Records (Dixie Witch, The Glasspack et Dozer) chez qui sort en 2003 : Secrets alphabets. Le groupe est ensuite plus ou moins mis en stand-by le temps que les initiateurs du projets bossent avec leurs groupes respectifs, mais en 2006, Tommi et Bengt se retrouvent avec un peu de temps libre et la ferme volonté de réactiver Greenleaf. Les deux s'entourent alors d'un line-up qui puisse tenir la route avec : Oskar Cedermalm (Truckfighters), Erik Bäckwall (ex-Dozer) et Jocke Åhslund (Payback) avec lesquels ils enregistrent le troisième album du projet. En 2007, Agents of Ahriman débarque dans les bacs via Small Stone.