Au départ trio composé des frères Tjon Ajong (Rémi, Willy et Brian), Green Lizard voit le jour en 1994 du côté de Tilburg, sans doute plus connu pour son équipe de football (le Willem II) que pour ses formations rock. Et pourtant,depuis douze ans maintenant, le groupe (rejoint deux ans après ses débuts par deux autres larrons : Roeda aux fûts et Jay à la basse), grave une à une les marches qui devront le mener à la reconnaissance du public et de ses pairs. D'autant que, force est de le reconnaître, la carrière de Green Lizard avait débuté sous les meilleurs hospices puisque ce n'est autre que Jack Endino (Nirvana, Soundgarden) qui se charge de produire le premier EP des néerlandais : The nine. Suite à cette collaboration le groupe signe chez Sony Music et bosse avec Clif Nornell (Identity) sur la conception de son premier album studio. Celui-ci sort en 2000 et le groupe, fort d'un succès naissant se produit notamment au Roskilde Festival.
Deux ans après Identity, Green Lizard remet le couvert avec Newborn, mais au moment de franchir une nouvelle étape devant mener le groupe au succès hors des frontières d'origine du groupe, Green Lizard perd l'un de ses membres fondateur lorsque Willy décidé de se consacrer à d'autres projets musicaux. 2004, le contrat liant les néerlandais à Sony prend fin et les membres du groupe, fort de leur liberté artistique retrouvée entame alors le processus de composition devant les mener à l'enregistrement de leur 3e album. Lequel, une fois Green Lizard signé chez I scream Records, débarque dans les bacs au début de l'année 2006.