Rock Rock > Grave de Grave

Biographie > je kiffe Grave de Grave

Grave de Grave. Non, ne vous inquiétez pas, je n'ai pas adopté un language des cités, quoique que... Non, je veux juste vous parlez d'un groupe. Un bon groupe même. Un quintet tout à fait charmant, farfelu parfois, mais charmant tout de même. Des musiciens qui roulent leur bosse depuis une bonne dizaine d'années, avec à leur actif un album en 2000 et quelques apparitions sur de bonnes compil, comme la trilogie "Indépendants" de chez nos amis de Small Axe, ou sur le tribute à la Mano Negra, chroniqué dans nos pages. En plus de faire des disques, ce groupe joue sur scène, avec à son actif quelques 700 concerts avec des formations de leur trempe, comme les Fils de teuphu, les Amis d'ta femme, les Wampas, Babylon Circus, bref que du bon... véritables fils caché de la Mano et des VRP, les membres de Grave de Grave sortent cette année un deuxième album, toujours chez Small Axe, histoire de rebalancer une couche phonographique de leur rock 'n' drôle made in Armorique. Entre le trash et la musette, entre une bonne basse batterie et quelques accents d'accordéons, les Grave de Grave sont de retour à la sauce 2003... chouette !

Grave de Grave / Chronique LP > Le grave se rebiffe

grave de grave : le grave se rebiffe Le grave se rebiffe ! Bah merde alors ! J'espère qu'ils ne vont pas être trop en colère, le gang des 5. Vite, j'enfourne la galette dans ma platine et là...euh...hum hum, tout va bien. Je veux dire, le titre n'est qu'une usurpation. Mais les Grave sont quand même en colère. Tout en s'amusant, et ça, c'est tant mieux. Musicalement, cela reste du Grave de Grave, et ça c'est chouette. Pour ceux qui ne les connaissent pas (incultes va !!!), G2G (qui ne sont pas signé dans l'ancienne boite de J2M, oh !!!), c'est un mix savoureux entre l'esprit festif et alternatif de la Mano Negra, l'à'coup stick des VRP et la guinguette de Las Patatas Espandatas. Et oui, tout un programme. En résumé, ça guinche, ça swingue, ça pogotte, ça saute, ça danse. De la bonne musique polyvalente. Guitares électriques et acoustiques, basse batterie, accordéon, un bon mix pour un bon moment. A l'ordre du jour, du ska, du western, des accents russes et du rock, façon Grave de Grave. Et je peux vous jurer qu'une dose journalière chaque matin vous met en forme sur le champ. Ce disque des G2G a une double utilité : riche instrumentalement, donc idéal pour une musique de fond pour vos soirées les plus arrosées, ce disque est aussi assorti de paroles intelligentes et drôles. Pleins de thèmes sont abordés dans ce deuxième effort des Armoricains : cela va des vacances plus ou moins réussies ("Sur vos tongs" punk rock acoustique) au cri de désespoir pour réclamer des RTT pour les tueurs à gage (l'excellent reggae "C'est l'été"), en passant par les désastres de l'écologie ("J'veux du pétrole") et l'invention de la disco-catho ("Danse"), j'en passe et du bien pire, évidemment. Chaque mot est calibré, juste, fait parfois pour réagir, fait le plus souvent pour faire rire. On en demandait pas moins. Si bien que les Grave de Grave réussissent un joli coup en alliant musique attractive et paroles réalistes, bourrées de jeux de mots et autres tournures de phrases bien envoyées. D'où la deuxième utilité de se pencher sur les textes loufoques et déjantés. A la manière d'un Las Patatas Espandatas à leur grande époque, G2G passe d'une fort belle manière le cap dit si difficile du deuxième album. Rafraîchissant et léger, c'est le disque idéal pour passer une soirée agréable après une journée de merde, des infos de merde, une femme de merde, .... Enfin voilà quoi !