Girls Against Boys - You can't fight what you can't see Après une période de calme, le retour de Girls Against Boys est fracassant ! Ceux qui avaient oublié combien le groupe avait la possibilité de créer des hits, des chansons très simples, ultra percutantes et incroyablement jouissives en sont pour leurs frais ! You can't fight what you can't see est un bloc de onze morceaux qui redonnent à Girls Against Boys le titre mondial des poids lourds de la power pop/rock US ! Les Nada Surf qui surfaient (ahah) sur leur vague vont devoir faire fort pour regagner nos platines ! Le ton, le son des distos, l'attaque, la qualité du son, tout ce qu'on aime dans le rock alternatif des américains est présent, Ted Niceley doit y être pour quelque chose, le retour du grand manitou aux manettes semble avoir donné une deuxième jeunesse au groupe qui déborde d'énergie.

Dans cette collection de titres enjoués, seul "300 looks for the summer" est un peu lassant, idem pour le "Let it breathe" final qui sonne comme un hommage à Lou Reed. Mais le reste, ah, le reste ! Quel bonheur ;o) Et tout en haut de cette montagne de bons riffs, j'ai une petite préférence pour le "BFF" et son refrain très 'college band', ses guitares grasses et légères à la fois ! "It's great to be a rock'n'roll star" !!! Mais ce qui fait la force des Girls Against Boys c'est leur capacité à intégrer des sons zarbis (distos en tout genre, samples) pour en faire du rock, "Tweaker" repose sur des bases simples mais ces sons font du titre une perle de rock presque expérimental ! Et la voix chaude de Scott McCloud est toujours bien présente pour éviter à l'auditeur de s'égarer, et ses mélodies, même si elles sont assez semblables tout au long de l'opus, font mouche bien plus souvent que la moyenne. Les Girls Against Boys ne sont pas morts, ils bougent encore ! Et pas qu'un peu...