gaelle buswel - your journey A réception du CD, la pochette interpelle. Il manque le logo Deutsch gramophone et que vient faire ce cd dans ma boite aux lettres. Dès le premier titre, "Your journey" il est facile de dire que les premières impressions étaient trompeuses. Ce titre est très rock et inspiré. A la lecture de la bio, Gaelle ne sort pas de nulle part et cet album a été réalisé avec un financement participatif qui a permis à la chanteuse et son combo de traverser la Manche pour aller aux studios Abbey Road. A ce titre, celle qui a ouvert pour Ringo Starr à l'Olympia nous livre une B-side trouvable sur Youtube une cover de "Help" qui nous permet d'aller dans les coulisses des studios pour une reprise live qui démontre tout le potentiel de Gaelle pour réorchestrer une chanson ultra connue sans tomber dans le piège de la reprise mielleuse qui colle trop à l'original.

Revenons sur cet opus. Le second titre "Last day" confirme tout le bien que nous pensions du premier morceau. Un petit riff d'intro qui semble lorgner vers "My Sharona" tout en nuance et la voix chaude de Gaelle qui nous parait rapidement familière. Classé en blues dans mon lecteur virtuel préféré, nous avons bien à faire à du rock même si l'ADN blues est là les riffs et la composition sont rock au sens large. Pas étonnant que la miss ait ouvert pour ZZ Top ou encore Louis Bertignac. Alors que nous n'aurions certainement pas jeter une oreille sur ces premiers opus (à tort certainement) car folk, celui-ci nous embarque et nous emmené dans des contrées rock que peut d'artistes français explorent. Et ce ne sont pas des titres comme "Razor's edge" ou "All you gotta do" qui vont nous contredire.

Les solos de guitares sont distillés sans que l'auditeur n'arrive à l'écœurement ce qui est parfois le cas dans ce genre d'exercice. Lorsque Gaelle retire ses épines sur "A rose without a thorn" elle vise juste sur une ballade sur laquelle la symbiose du groupe est palpable. Car même si l'album est à son nom elle travaille avec les mêmes personnes depuis de longues années. Sur des chansons comme "Perfect foil" les guitares se font plus lourdes sans sacrifier les refrains. Gaelle semble avoir trouver son style et cette harmonie avec la guitare est celle qui est représentée sur la pochette.
L'album se clôture par un "Perfect lullaby" qui nous donne envie de reprendre le voyage avec elle et de repartir sur un Your journey.

Une belle découverte loin des genres qui traditionnellement nous font vibrer mais qui par sa réalisation et la maturité qui s'en dégage en font un album qu'il est plaisant de réécouter.