Flying Donuts - Still active 1996 - 2014. 18 ans que les Flying Donuts existent. Premières démos, premier album, quelques splits, des morceaux agrémentant ci et là des compils diverses et variées, puis deux autres disques aux inspirations assumées et clairement digérées. Des tournées, en France et ailleurs. Des centaines de milliers de kilomètres avalés, des tonnes de riffs envoyés. Et que sais-je encore. Toujours est-il que 18 ans plus tard, les Flying Donuts sont toujours là. Et bien là. Alors que leurs modèles ont (presque) tous déposé les armes, que les aléas de la vie ne rendent plus les choses aussi faciles qu'il y a dix piges, le trio est toujours là. Contre vents et marées, toujours actif. Et c'est bien là le sens de ce nouvel album.

Still active donc, et retour aux sources avec un enregistrement au studio Pole Nord avec Fred Gramage et à l'Indiear Studio de Mathieu Kabi (The Rebel Assholes) pour les voix. Kicking Records (et d'autres) pour le label. Une histoire d'amitié et de famille, simplement. Car que retenir de 18 ans de punk power-rock ? Cette même envie d'en découdre, de proposer du matériel puissant et efficace, pour finalement contrecarrer ces business-plans foireux et illusoires histoire de faire plaisir. Se faire plaisir. 14 nouveaux titres (la première fois qu'ils offrent tant de chansons dans un même album) après 5 ans de mutisme discographique et toujours cette volonté de botter les fesses avec une humilité troublante. Planquez-vous, Flying Donuts est de retour, et ceux qui pensaient reprendre le trône sont priés de laisser place nette. Ils reviennent. Mais étaient-ils tout simplement partis ? Pas dans nos cœurs en tout cas.

Même si sa marque de fabrique est perceptible au premier riff, le trio n'en finit pas de nous surprendre en proposant, comme à son habitude, des titres énergiques aux arrangements fournis, qui n'en finiront pas de te faire hocher la tête. Ouvrir le disque par "All or nothing", petite bombe mélodique, fait son petit effet. Flying Donuts n'a jamais lésiné sur le côté high energy qu'on lui connaît depuis ses débuts, même si le groupe a subtilement mis en avant depuis Renewed attack son amour des rythmes lourds et des envolées rock 'n' rollesques. "Going forward", "Given up to you", "Time bomb " (que ne renieraient pas The Wildhearts) ne sont pas en reste pour affirmer que le groupe n'a rien perdu de sa superbe quand il s'agit de délivrer des mélodies à la pelle. Le power louder rock n'est pas en reste ("Before I went home", le survoltant "Anything for granted", le surpuissant "Becoming wrong" qui va retourner les salles) et le Flying 2014 n'en oublie pas ses amours d'antan (l'émo-mélodique "Going forward", "From inside"). Tout ceci est joué avec une facilité et une efficacité déconcertantes. Et que dire à l'écoute de "Shadows", morceau inspiré d'Alice In Chains, et du bourratif "Great power of adaptation" et ses riffs Slayeriens ? Tout simplement que Flying Donuts est resté maître dans l'art de rendre des copies parfaites, avec des guitares inspirées, un formidable travail au niveau des voix, un basse-batterie perforateur, et, encore une fois, des compositions caressant le sublime.

Plus qu'un nouveau disque, Still active est une déclaration d'amour au rock crasseux, aux mélodies ravageuses et aux tempos soutenus, un manifeste délivré par un groupe soucieux de partager sa passion pour la musique du Diable. Et qu'importe ce que tu en penseras, Flying Donuts ne lâchera pas l'affaire de sitôt. Et j'y veille, crois-moi !