rock Rock > Espardillos

Biographie > Mehmet Scholl

Espardillos est un duo parisien jouant ensemble depuis 1999, composé de (selon leur page facebook) Ross Geller (batterie) et Peter Petrelli (basse). Les influences sont à la fois cohérentes et éclatées (No Means No, Sabot, Don Caballero, Shellac, Chevreuil, Virago, Primus, The Jesus Lizard, Ruins, Sleeping People, Gâtechien, Belly Button, King Crimson, Tool, Mr Bungle, Praxis, Buckethead, Les Claypool, GoodBye Diana, Doppler) et cela donne un excellent album sorti en 2012 intitulé Coup de pompes. Et ouais.

Espardillos / Chronique LP > Coup de pompes

Espardillos - Coup de pompes Encore un duo math-quelque chose... Oui, après Hella, Gâtechien, Pneu, Generic, Ed Wood Jr et j'en passe... C'est vrai que ça fait beaucoup. Mais force est de constater que tous ces groupes ont leurs raisons d'exister (la crise, les influences différentes, leur impact live...) et c'est encore le cas pour Espardillos (et non pas Espadrillos) et son Coup de pompes, un album totalement réussi.
Alors, ce Coup de pompes ? Coup de pieds dans les couilles ou gros coup de fatigue ? On t'a déjà vendu la mèche du baril en préambule de la chronique mais ce sera la première mon général, tant que le groupe marque d'emblée les esprits avec son "math-rock" estival. Le premier titre, "Affreux beat" alterne les moments agressifs où la basse fait des taches un peu partout et d'autres plus chaloupés, qui caressent l'auditeur dans le sens du poil. Mais pas trop non plus hein...

Sur ce coup de pompes, la formule basse/batterie ne semble pas connaître de limites tant Espardillos arrive à varier les attaques, le échanges et les palettes empruntées. Parfois, le dialogue se fait rond et presque doux, parfois c'est granuleux et le groupe vient chercher l'auditeur par la peau du dos. Dès le deuxième titre, "Au delà des broussailes", le groupe s'illustre encore une fois avec un titre à la fois percutant, et drôle... L'usage de la cowbell doit y être pour quelque chose. La neuvième piste s'intitule "On y reviendra, c'était formidable", oui pour nous aussi tant la formule duo semble connaitre une éternelle cure de jouvence créative sur ce disque et on est les premiers à s'en réjouir.

Puis il faut dire ce qui est, le chroniqueur corrompu que je suis a été tout de suite charmé par le packaging DIY à base de tissus d'espadrilles. C'est plus que bien vu, tu peux même avoir la classe à la plage et l'écouter dans ton discman. Et ouais.

[fr] espardillos.bandcamp.com: bandcamp (20 hits)External ]