Rock Rock > Equipe de Foot

Interview : Equipe de Foot, Equipe de Foot en zone mixte (aout 2022)

Equipe de Foot / Chronique LP > Geranium

Équipe De Foot - Geranium Le géranium évoque l'amour et la passion, le bouquet de titres offert par Équipe De Foot serait donc une déclaration d'amour ? Ou une invitation à quitter un monde grisâtre qui part en lambeaux pour se réfugier dans un ailleurs plus coloré ? Que l'on suive le titre de l'album ou son artwork, on a deux interprétations possibles et les deux peuvent coexister.

Le duo footraque réussit à faire cohabiter les sonorités les plus translucides avec les distorsions les plus sauvages comme sur "SLVOTE" où le mélange clarté-grain est particulièrement savoureux, ou sur "Cosy nothing, moving coffin" dans lequel après avoir applaudi un morceau à la flute, on assiste à une explosion super Sonic Youthienne. Le combo amalgame pop ("15 octobre", "Drunk at best") et rock ("Think, blink, breathe, blink, speak, blink, breathe"), ajoute d'autres éléments comme ces quelques touches psychédéliques sur "Melancholy eyes", un titre qui aurait pu naître à la fin des sixties (et qui pourrait presque figurer au tracklisting de The piper at the gates of dawn de Pink Floyd). Que ce soit avec les sons les plus purs (la guitare sèche de "Love, beers, and a queen size bed") ou les plus saturés ("A silly seal, asleep, rolling down a hill"), Équipe De Foot sait jouer avec tout son éventail technique sans oublier le principal : l'accroche. Et quelles que soient la puissance ou la douceur déployées, ça nous chope toujours droit au cœur et nous hérisse les poils. Ajoute à tout cela une forme de nonchalance ou un air de "rien à foutre" à la Oasis ("Quatre-vingt-quatorze", "Geranium") et tu as ta dizaine de morceaux, disparates, noisy, garage, électriques, surprenants mais toujours réussis.

Ce Geranium est d'autant plus beau qu'ils ne sont que deux à l'avoir fait pousser, se faire passer pour un groupe alors qu'on n'est qu'un duo guitare/batterie, c'est un bel exploit, bon nombre de bandes qui se mettent à quatre ou cinq pour ne pas arriver à ce niveau devraient en prendre de la graine...

Equipe de Foot / Chronique LP > Chantal

Equipe de Foot - Chantal Un indice en bas de votre écran et c'est parti ! Je joue de la guitare avec le N°23 comme Jordan qui n'a rien à voir avec le foot ou de la batterie avec le N°19 (c'est Götze) tout en chantant de jolies mélodies désabusées. J'entre dans le Collectif Du Fennec (Girafes, Le A, I Am Stramgram, Roseland...) en tondant la pelouse sans repeindre la ligne de touche. Je pioche autant dans la pop que dans le rock et je démonte mon mixer au garage. Ma voisine s'appelle Chantal, elle porte une chapka bleue à fleurs en peau de renard. Je l'ai emballée au bal des pompiers de Bordeaux avec une petite douceur avant de la défoncer durant le feu d'artifice. J'ai écouté Nada Surf, Weezer et The Breeders dans mon baladeur puis j'ai acheté une double pédale de distorsion sur un site allemand. Après un échauffement, je remporte le tournoi beach soccer et m'endors dans mon F2. J'aime les acronymes à la con, les pubs avec les chats et ta façon de nager. Le 29 octobre, je cherche noise à mon boulanger et mange un pain de son. Je fais semblant d'écrire des rimes et incruste des sous-titres avec mon caméscope.
Je suis ... Je suis...
Kamoulox ! Non. Equipe de Foot !