Eon Megahertz, avec un nom pareil, ne pas foutre le feu aux salles de concert aurait été un comble, heureusement, le groupe a une légère tendance à plutôt bien assurer en live, la preuve, les lambeaux de vêtements arrachés par les fans lors de la tournée promo du premier EP du groupe (Computer compatible). Ce qui a d'ailleurs valu aux Eon Megahertz, entre autres désagréments (la gloire, les filles faciles, ... sic), d'exploser leur budget fringues (re-sic).
Plus sérieusement, après un premier EP pour se faire la main, le groupe prend goût aux sessions d'enregistrement et s'enferme donc quelques jours dans un studio, fin 2004, pour mettre en boîte M.E.T.E.O.R. Le véritable album de ce jeune groupe qui l'a autoproduit puis sorti quelques mois plus tard grâce notamment soutien d'At(h)ome et de Sriracha.