Eno - Stea.alto Stea.alto, premier effort dégainé par le duo suisse Eno a mis tous les atouts de son côté pour nous convaincre. Un mini-album présenté dans un élégant digipack cartonné, une cover esquissée avec classe, un disque que l'on pose soigneusement dans le mange-disque et surtout l'essentiel, une musique, qui de "Ser roen" à "Aalto" épouse idéalement les lignes de démarcations d'un (post) rock hybride, raffiné et nourri d'une myriade de nuances et autres subtilités évanescentes. Eno n'a que cinq titres devant lui et pourtant, le duo prend le temps de dévoiler des compositions à l'écritude lumineuse et ravissante, portées par des mélodies enjôleuses qui viennent caresser la platine, des instrumentations qui s'envolent dans les cieux, quelques mélopées stratosphériques qui viennent nous renvoyer aux Mogwai et autres Mono tout en développant une écriture personnelle qui transparaît à l'écoute de "Ser roen", titre inaugural de l'EP.
Ce Stea.alto, le duo helvétique l'a vraisemblablement poli des semaines durant avec d'en dévoiler le contenu, tant chaque mesure instille ce soin particulier apporté aux arrangements cristallins et mélodies ténues de "Kelar". On pense alors au post-rock luminescent de Sigur Ros et les membres d'Eno s'envolent inexorablement vers les sphères céleste d'une musique rêveuse et méditative. Un petit bijou du genre, au crescendo libérateur et enivrant. Quelques mots déposés en introduction, un spoken words en forme de gimmick introductif et le duo dévoile une ode pastorale au genre. Douceur et légèreté sont les maîtres-mots de ce titre qui préfigure l'autre pépite de ce Stea.alto, le merveilleux "Ne treer" où le groupe, comme touché par la grâce des dieux du post-rock livre une pièce d'orfèvrerie musicale, finement ouvragée et littéralement absorbée par une mélodie ravissante. On se dit alors qu'après 4 titres, le cas Eno vire au petit miracle et là, le groupe choisi d'en remettre une couche avec "Aalto". Dans certains moments, les mots ne suffisent plus, il suffit juste de poser son crayon, s'asseoir et se laisser transporter par la musique d'un duo qui livre ici un mini-album d'une qualité rare...