ending satellites @ home Quelle histoire ? Celle que Damien et Clarisse, qui partage sa vie, ont décidé d'écrire avec comme point de départ deux vélos et une guitare. Pédaler, s'arrêter, rencontrer des gens, jouer un peu de musique pour eux et s'incruster quelques heures dans leurs vies et recommencer le lendemain et le surlendemain et le jour d'après pendant presque 2 mois. Quitter Bordeaux vers le Nord, longer l'Atlantique, sauter dans un train jusque Paris, remonter à vélo le long de la mer du Nord, traverser la Belgique, les Pays-Bas, reprendre la route du Sud vers l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse... Suivre un itinéraire autant que le vent et les propositions des personnes qui les ont contactés pour participer. Un peu de famille, pas mal d'amis, quelques cyber connaissances et les jours où rien n'est prévu une toile de tente pour se reposer des dizaines de kilomètres parcourus.

Saint-Omer est à une trentaine de kilomètres de la côte mais qu'à cela ne tienne, rendez-vous est pris pour "quand on sera dans le coin". C'est début septembre que je reçois un mail, "on devrait être du côté de chez toi la semaine prochaine"... Echanges, encouragements, c'est ensuite, un SMS qui précise "on arrive du côté de Boulogne, on peut être à Saint-Omer mercredi en fin d'après-midi". Venez ! Et mercredi en fin d'après-midi, après quelques petites indications téléphoniques, deux vélos se rangent devant la maison, ne restez pas là, entrez ... et ne laissez pas les vélos dehors... Damien, je ne le connais pas. Ou si, à travers la musique d'Ending Satellites, lecteur du W-Fenec, il a envoyé ses productions, je les ai chroniquées, plus qu'intéressantes, je lui ai même posé des questions pour une interview mais c'est tout. Quelques échanges de mails comme avec des tas d'autres musiciens mais le feeling numérique inexplicable fait que les présentations "réelles" ressemblent à des retrouvailles. Quand les bons esprits se rencontrent, ça se passe toujours bien. Après le bonjour, le premier merci parce que sur la route, il n'est pas toujours facile de trouver des gens qui vous invitent, il y en aura beaucoup d'autres (Trop ! il n'en fallait pas tant !). Décrassage, mini installation et une bonne bière... La soirée débute et sera riche de discussions : cette bière que l'on déguste et les bières en général, leur voyage et les voyages en général, cette interview et le W-Fenec en général, cette aventure et les aventures en général, tout, rien, le passé et les projets, il est presque 22h et on a oublié le deal ! Le deal qui veut que Damien offre un peu de sa musique en échange du gîte et du couvert. C'est donc l'heure de passer à la caisse ... ou plutôt à la housse, la petite guitare acoustique apparaît et débute un concert ultra privé unplugged. Un vieux, un nouveau et un futur morceau emplissent l'air, les notes délicates se bousculent, le temps s'arrête. Un moment privilégié partagé le temps d'une soirée. Après une courte nuit, le lendemain matin, les revoilà déjà sur leurs vélos, les bagages protégés de la pluie qui devrait bientôt s'arrêter, direction la Belgique via Bergues... Finalement le vent les portera le long de l'Aa puis jusque Malo-les-Bains et Bray-Dunes pour vivre une autre journée, une autre soirée, une autre nuit, forcément différente de la précédente.