rock Rock > Elevate Newton's Theory

Biographie > ENT

Elevate Newton's Theory est originaire de Grenoble (Virago, Strike Back devenu StillRise,Minimum Serious, Feverish...). Elevate Newton's Theory est aussi sur le label Un dimanche (Rhesus, Melk, Rien..), Elevate Newton's Theory est quatre, branché, bien joué, rentre-dedans, frénétique, mélodique, pop and rock comme au mariage d'Elvis Presley et des Ramones. Elevate Newton's Theory a sorti Spirals en février 2004 après une démo (en 2001) et bien d'autres galères. Des concerts essouflés aux concerts essouflants, Elevate Newton's Theory s'est trouvé et devrait maintenant te retourner les oreilles.

Elevate Newton's Theory / Chronique LP > Spirals

ENT : Spirals On l'attendait avec impatience. Tâcheté de rouge, cocotiers, perroquet et puma empaillés sur la jaquette : mais qu'est-ce que c'est que cet oiseau là ?
Une espèce rare en tout cas. Dix titres, un travail de longue haleine, une réussite. Spirals de Elevate Newton's Theory va en claquer plus d'un.
Première compo, une torpeur subite nous prend, une ambiance sereine et lourde en même temps, une compo très bien construite "Dark cathedral" est une chanson qui reste en tête. Pas moins que la suivante, "it came from beneath the sea", avec son terrible "come on, come on and hurry up". De façon générale, on se retrouve avec un très bon album de rock'n roll, aux influences multiples : un peu de pop façon années '70, ("Phantom") un petit coup de Nada Surf, une bonne dose de glam, de classe et de poésie ("Puma's revenge" part I and II).
La voix, un peu aiguë, qui sur leurs premières démos me dérangeait, se retrouve parfaitement encastrée dans le style. Elevate Newton's Theory n'auront pas de soucis de personnalité : tout est dit ici, on s'y fait, les influences digérées, ne reste que du bonheur. Les montées de type Radiohead, la pop plus californienne ou les riffs rentre-dedans, ils n'épargnent rien. On se trouve propulsé sur une autre planète ("Edna o'Brien", "Movie"), parfois on rentre directement dans leur tête comme sur "Zenith key" qui est quasiment un hymne. Bizarrement, on sait pourquoi ces gars là se retrouvent chez Un dimanche. Le petit plus est là, Elevate Newton's Theory (ENT pour les intimes) a ce je ne sais quoi d'attachant, des riffs travaillés, une ligne de chant qu'on retient, un dique frais, agréable à écouter en toute circonstance. Bref, c'est une spirale devrait faire tourner les têtes pour un bon moment.