rock Rock > Elektric Geïsha

Biographie > Maki, Katana, Manga

Passionnés par la culture japonaise, les Elektric Geïsha sévissent depuis 2009 avec un premier album intitulé Sushi bondage, fruit d'un mélange épatant de sonorités traditionnelles venue de l'Est (manouche, tzigane) avec un rock plutôt moderniste puisant son inspiration tantôt dans le punk, tantôt dans la surf musique avec une once d'électro par moment. Un joyeux bordel orchestré notamment par un membre de Les Hurlements d'Léo, à savoir son contrebassiste, Renaud Eychenne. Après un EP sorti en 2011, Mister Sagawa, le sextet toulousain sort un nouveau 4 titres en février 2013, Art of K. Un titre glorifiant le plus prolifique des chroniqueurs de l'histoire du W-Fenec ?

Elektric Geïsha / Chronique EP > Art of K

Elektric Geisha - Art of K
Voilà un projet musical qui ne manquera peut-être pas de répondre à vos envies de découvertes musicales pour le moins originales. Elektric Geïsha cultive le goût du décalé, en témoigne son dossier promo bien hilarant, avec tout ce qui sort de la culture japonaise avec des titres de chansons explicites tels que "Gang bang Katana" ou "Radioactive Sashimi". Art of K est un EP qui, inspiré musicalement par Django Reinhardt ou John Zorn (dixit le groupe), se retrouve le cul entre, d'un côté, une forte influence swing tzigane et jazz manouche et, de l'autre, une ferveur punk dérivant parfois vers la surf music ou l'électro et le sample. Une mixture qui envoie forcément des fréquences polymorphes dans les tympans et qui peut se révéler être assez jouissif pour les personnes sensibles aux œuvres barrées et pêchues. Ces Toulousains assoiffés de musiques improvisées ont comme qui dirait assouvis leurs besoins et repoussé un peu plus les frontières entre le traditionnel et le modernisme.