dolly live dolly live Attendre ? Jouer !

L'album Un jour de rêves est prêt mais il ne sortira que le 24 août, c'est pas trop dur d'attendre alors qu'il n'y a plus rien à faire ?

Manu : On est pas mal occupé quand même donc le temps passe vite, c'est pas trop dur d'attendre non...

La maison de disques a-t-elle prévu une stratégie commerciale avec des singles ou vous êtes totalement maître de vos mouvements ?
T : En fait on est totalement maître de nos mouvements mais a priori y'a un single qui va sortir
M : A partir du moment où on décide de sortir un disque, c'est dans l'ordre des choses de faire un clip et qu'il y a morceau qui soit diffusé à la radio
C'est vous qui allez choisir ?
T + M : Ouais bien sûr, on l'a choisi déjà
M : On est en train de s'organiser pour le clip aussi
Et ce sera...
M : "Parti pour une heure"

Vous jouez plusieurs nouveaux morceaux en concert pendant l'été, c'est pour développer le marché des pirates ?
M : (rires) ahah, peut-être... C'est parce qu'on avait vraiment envie de les faire alors évidemment c'est risqué, tu vois ça c'est une démarche complètement à l'opposé d'une démarche commerciale parce que c'est plus facile d'avoir les gens avec des morceaux qui connaissent, on fait l'inverse, nous, plus de morceaux que les gens connaissent pas ... encore. On avait vraiment trop envie de les faire.
T : Aussi par respect pour les gens qui ont déjà vu le concert l'année dernière ou y'a deux ans, histoire de pas leur resservir exactement le même set.

Ecrire

Pour le "premier" album de Dolly, David, le chanteur de Silmarils avait apporté sa griffe, là, qui s'est chargé des textes ?

M : C'est moi
Toute seule ?
M : Avec Thierry, j'ai fait la plupart, Thierry en a fait deux et y'en a un qui est coécrit avec Jean Fauque qui est resté sur un morceau quand même.

L'atmosphère générale est toujours aussi sombre et un peu pessimiste ?
M : Sombre mais pas pessimiste. Y'a un côté un peu plus positif qui apparaît. Des morceaux comme "Un jour de rêves", rien que le titre est assez positif. Optimiste en fait.

Moi, je n'ai écouté que "Parfaite pour toi", la voix est filtrée, distante, les guitares sont trés agressives, moins chaleureuses, est-il représentatif du nouveau Dolly ?
T : En fait on a utilisé un micro assez pourri qui donne une voix qui distorse un petit peu. C'est la même chose pour PJ Harvey sur certains de ses morceaux, y'a une voix un peu distordu et aggressive entre guillemets. En ce qui concerne les guitares, moi je trouve pas, tu trouves ça moins chaleureux toi ?
Bah ouais
T : C'est ton avis. (sourires)

Produire

Les albums français qui sortent du lot sont enregistrés à l'étranger ou avec des étrangers, la qualité proposée par les producteurs français est-elle en-dessous de ce que font les Anglo-Saxons ?

T : Ca dépend du style de musique que tu fais, si tu fais de la variété (rires), nan, c'est pas à titre péjoratif, vaut mieux travailler avec des ingénieurs du son français. Par contre pour du rock... Même avec la chanson française comme beaucoup en font en ce moment, avec des producteurs français ça peut marcher mais dés que tu veux des grosses rythmiques, avecdes grosses guitares, les Anglo-Saxons ont plus une culture qui se rapproche de ce qu'on veut. C'est en eux, c'est pas une méthode de travail, ils sentent l'histoire directement, différement de nous avec notre culture de chanson française et un petit peu variétoche sur les bords.
M : Mais ça arrive quand même un petit peu, c'est comme tout, il faut le temps...

A ce propos, un internaute belge, Romuald de l'Entrepôt à Arlon, (Micka lâche un "ouais") vous demande si un album, aussi bon soit-il, peut passer inaperçu s'il n'est pas bien produit ?
T : Quand un titre est hyper bon s'il est mal réalisé, il sera bon sans plus. Le problème c'est que maintenant si tu veux que ça marche, il faut se mettre au niveau de toutes les pointures internationales et si ton titre passe sur une radio, y'a intérêt que si tu passes derrière un Blur ou un PJ Harvey que ton titre sonne sinon tu passes pour un guignol. C'est vrai que la production artistique est trés importante parce qu'il faut qu'à la sortie t'aies un gros niveau de son, au niveau dB je parle, technique, faut que tu sois au même niveau que les autres, en plus il faut qu'au niveau de la largeur et de la profondeur, faut que ce soit béton.
M : Tout dépend du genre musical en fait, y'a des morceaux qui ont besoin de plus d'intimité
T : C'est sur que Dominique A n'a pas forcément besoin d'avoir un gros son.
M : C'est parce que nous on est partisan du gros son, enfin, ça peut être une critique aussi. Actuellement, on est un petit peu décalé, c'est pas ce qui marche le plus d'avoir un gros son. Mais c'est ce qui nous fait kiffer, faut que ça sonne grave.
T : Par rapport au T-Shirt que tu portes, l'album de Ash (pour ceux qui auraient pas compris, je portais un T-Shirt Ash, 1977), tu prends un groupe français qui fait la même musique mais avec une production moyenne, ça va être guignolesque à côté. Ash tout le monde aime bien mais ça sonne énorme !

Cette année vous avez déjà sorti un album en langue anglaise et pour le nouveau vous avez du écarter pas mal de compos, c'est pas frustrant de ne pas pouvoir tout offrir au public ?
M : On se rattrape un peu parce qu'on en a enregistré plus que prévu donc on va sortir 2-3 inédits par-ci par-là à la rentrée puis y'en aura d'autres cet hiver.
Beaucoup de face-B donc
M : Ouais des face-B ou sous forme de CD 4 titres, là il y a un CD 3 titres qui va être offert avec l'album au début de la vente, des trucs comme ça. Nous, c'est sûr qu'on a eu beaucoup de mal à choisir, on aurait bien tout mis, il aurait fallu faire un double, un deubeule (double prononcé à l'anglaise, rires).

Comment a été reçu l'album à l'étranger ?
M : On sait pas trop parce qu'il est sorti trés tardivement, c'est-à-dire au mois de mai dernier et comme nous on était en plein deuxième album, on avait pas envie de faire la promo d'un album qui a deux ans. On a pas du tout suivi, ça fera une petite carte de visite si jamais celui-là sort maintenant. Comme on a fait aucune promo, on sait pas du tout l'accueil qu'il a...

Nico fait des grimaces depuis l'extérieur du tourbus et perturbe mon interview !!! Rires, évidemment.

Tourner

Vous avez fait une petite tournée en Amerique du Sud à l'automne dernier, est-ce que ça se ressent à l'écoute de Un jour de rêves ? Les no one is innocent étaient revenus du Chili trés marqués et leur album Utopia était fortement imprégné de l'Amérique du Sud.

T + M : Nan
T : Pas du tout
M : Ca nous imprègne autrement, pas dans la musique. Ca nous laisse des souvenirs indélébiles.
T : Y'a des choses qu'on aime beaucoup à l'étranger. Par exemple si on allait en Chine, peut-être qu'on aimerait la musique traditionnelle chinoise mais c'est pas pour ça qu'on en inclurait dans notre musique. On peut aimer des choses sans avoir envie de les faire.

Vous voulez y retourner ?
M : Oui, le plus tôt possible, c'est joindre l'utile à l'agréable de manière assez magique.
Y'a des destinations favorites ?
T : Moi, c'est les pays asiatiques parce qu'on a fait quelques dates en Lituanie, en Amérique du Sud et les Etats-Unis, ça nous branche pas pour l'instant. Par contre l'Asie, ouais ça me brancherait bien, la Chine ... pas le Japon à 100%...
M : C'est aussi pour le plaisir des voyages, on pense pas faire un carton en Chine ! C'est plus pour voyager.

Surfer

Sur le net, quand on fait une recherche sur "Dolly", on trouve quelques pages qui parlent de vous au milieu de 50 sites qui parlent de la brebis clônée... A votre demande, des amis ont monté un trés beau site, qu'est-ce que représente pour vous ce media ?

M : Moi, quand je suis à la maison, je passe pas mal de nuits sur le net, ça représente beaucoup. Justement comme y'avait pas mal de sites qui commençaient à se faire avec des infos et des photos et on voulait créér quelque chose nous mêmes. C'est pas nous qui l'avons créé mais c'est quelqu'un qui est sur Nantes donc il renouvelle souvent les infos, les dates... C'est un moyen de comnuniquer, de faire connaître les dates, par exemple quand il y a des annulations... C'est une drogue cette affaire là ! On est assez fier de notre site quand même, de ce qu'ils ont fait. Moi, je suis allée voir pour me renseigner sur pas mal de sites de groupes et je trouve que le notre il a beaucoup de pages, c'est pas de l'arnaque. Ils passent du temps mais c'est pas pour rien.
T : C'est un beau site !
M : C'est un bô site.

Si vous avez quelque chose à dire aux internautes qui vous lisent, faut en profiter :
M : Bah, je sais pas, j'hésite à faire "euh" parce que la dernière fois qu'on a fait "euh", dans l'interview qui est sur Internet, y'a tous les "euh" C'est pas moi ! Faudra pas mettre tous les "euh" D'accord (rires)
Micka : ni tous les "pfout" (un truc comme ça, de toute façon, y'en a pas eu dans l'interview !!!)
M : Sinon, rendez-vous sur nos pages...