rock Rock > Dog Eat Dog

Dog Eat Dog / Chronique DVD > All boro kings live

Dog Eat Dog - All boro kings live Dog Eat Dog est un groupe qui aime faire la fête, chacun de leurs concerts en est une preuve flagrante. Et à part faire des concerts, des concerts et encore des concerts, les groupes sont censés enregistrer des albums... Leur dernier en date remonte à 2006 ! En 2017, ils ont bien sorti 4 nouvelles compos sur un EP mais c'est maigre... Les fans sont donc partagés avec cette nouvelle galette puisque ce n'est toujours pas du son frais mais bien la version live de leur premier opus. La pochette reprend l'idée de base ajoutant le "live" et des photos sur scène, le combo interprète l'intégralité de la galette qui les a révélés lors de la Warm Up Party 2019 du Rock Am Ring ne changeant qu'un tout petit peu la tracklist pour placer "No fronts" en dernier. Les morceaux filent la patate, le groupe est particulièrement communicatif, c'est bien sympa mais la salle où a lieu le show fait un peu pitié, presque autant que le plan de feu, bref côté décor, ça ressemble un peu à une kermesse ... Les caméras et le gros son tentent bien de nous immerger dans le spectacle mais c'est peine perdue puisque les titres sont coupés par des mini interviews des gaillards qui nous parlent (en anglais non sous-titrés bien sûr) entre autres de la genèse de l'album. On n'a pas le choix de se faire le set d'un seul coup (ni de choisir ses morceaux), c'est donc roots pour un "dvd" édité en 2019. Le seul choix, c'est celui du show puisqu'on en a un deuxième pour le même prix, celui du Wacken Open Air de 2017 avec un mini-set et une sorte de best of live ("Expect the unexpected" et "Rocky" et sa cultissime intro a capella sont de la partie !), on a un peu plus de couleurs, un son encore béton, c'est donc ma piste préférée. Le digipak file tout de même le All boro kings live en version CD (et d'une traite sans les interviews) et si l'ensemble est sympa, les fans méritaient certainement mieux qu'une nouvelle excuse pour faire une tournée, des concerts et encore des concerts...

Dog Eat Dog / Chronique EP > Brand new breed

Dog Eat Dog - Brand New Breed Formé en 1990, Dog Eat Dog est un groupe de punk hardcore. Il est composé de Dave Neabore à la basse, John Connor au chant, Brandon Finley à la batterie et Roger Haemmerli à la guitare. Avec le soutien de Roadrunner Records puis de Nuclear Blast/Wanted, les Américains sortiront un Ep et quatre albums studios de 1993 à 2006. Après 12 années d'absence, Dog Eat Dog revient avec un nouvel EP : Brand new breed.

Les zicos de Dog Eat Dog tiennent à montrer qu'ils ont toujours les crocs en attaquant avec "XXV" qui fait le plein d'énergie. On pourrait pogoter tout feu tout flamme. Du punk au bord de la fusion, voilà ce que nous promet Dog Eat Dog dès les premiers instants. L'histoire de marquer le coup, quelques aboiement en fin de morceau. "Vibe cartel" continue de faire démonstration d'une énergie très intense. "Lumpy dog" bascule un peu dans le reggae et se révèle moins aguichante. Virage à 180 degrés et les gros riffs partent de nouveaux soutenus des cuivres. Impossible de la louper, la troupe des chiens enragés traînent dans le coin. Un retour court mais intéressant pour les musiciens originaires de New Jersey.

La suite sent un peu le réchauffé. D'abord trois titres unplugged : "Isms", "Rocky" (1996 - Play games) et "Lympy dog" qui est déjà sur l'album en version électrique. Les deux anciens morceaux perdent ici toute substance. L'unplugged ne colle pas au style de la formation. Dog Eat Dog relève finalement la tête en finissant Brand new breed comme il a commencé. C'est à dire avec un "XXV" explosif en live.

L'avantage d'un EP comme Brand new breed, c'est de souffler la poussière sur les disques de Dog Eat Dog. Ressortir un All boro kings (1994) ou un Play games des débuts, c'est toujours bon.