Trio texan oeuvrant dans un heavy southern rock qui dérouille, Dixie Witch sort son premier opus en 2001 avec Into the sun. Aussitôt, la critique spécialisée se penche avec avidité sur ce groupe capable d'accoucher d'un album solide et massif tout en restant inventif et d'une maîtrise formelle de tous les instants. Laquelle maîtrise se révèlera aussi impeccable en live qu'en studio, ce qui vaut alors à Dixie Witch le respect immédiat de ses pairs. 2003, le groupe a signé chez Small Stone (Acid King, The Glasspack, Throttlerod ou Dozer) et sort son second effort : One bird, two stones. Une fois encore, amateurs anonymes et critique professionnelle s'incline devant la capacité de Trinidad Leal à assurer aussi bien le chant, rageur et puissant, mais dans le même temps les parties de batterie diaboliques du groupe. Bien assisté dans sa tâche par Clayton Mills à la gratte et Curt Christenson au poste de bassiste, le chanteur de Dixie Witch force le respect et enchaîne les performances aux quatres coins des USA, que le groupe parcourt depuis 1999, date de sa formation. 2006, toujours via Small Stone Records, Dixie Witch sort son troisième album studio : Smoke & Mirrors.