Formé à Chicago courant 2008 à l'initiative de Brian Case (ex-90 Day Men), Disappears est une formation rock/shoegaze/indie-pop/krautrock et fait ses premières armes en live lors du Pitchfork Music Festival 2009 tout en livrant quelques enregistrements épars, ce avait de sortir un premier album, Lux qui paraît en 2010 chez Kranky, un label qui a notamment hébergé des formations et artistes du calibre de Godspeed You! Black Emperor, Low ou Tim Hecker. Un premier disque qui en appelle rapidement d'autres puisque le groupe se révèle particulièrement prolifique, enchaînant alors les sorties à un rythme plutôt soutenu à raison d'un album par an (en sus de quelques productions additionnelles).
Guider en 2011, Pre-language en 2012 puis Era un an plus tard viendront garnir la vitrine discographique d'une formation à laquelle participera également ponctuellement Steve Shelley (de Sonic Youth) - entre 2011 et 2012 - et qui produira également dans l'intervalle un live (Live at Echo Canyon, 2012) ainsi que deux EP vinyls (A new house in a new town et Kone tous deux en 2013.).