Le groupe se forme à Anvers en 1991. Le premier line-up comprend Tom Barman(chant, guitare), Steff Kamil Carlens(basse), Julle De Borgher(batterie), Klaas Janzoons(violon) et Rudy Trouvé(guitare). La formation se produit alors dans les petits clubs belges avec des reprises accoustiques du Velvet Underground, des Pixies, ou encore Neil Young.
Il signe un maxi intitulé Zea en 1993 et commence à se produire à Londres en première partie de Girls against Boys. Il décroche un contrat avec Island Records et enregistre en 1994 son premier album Worst case scenario. Le groupe rencontre alors un succès colossal en Belgique.
L'année suivante, Deus signe My sister, my clock. Alors que Stef Kamil Carlens a déjà quitté le groupe pour s'occuper à plein temps de Zita Swoon, peu après la sortie de ce disque, Rudy Trouvé fait également ses bagages. Ils sont remplacés par Craig Ward à la guitare et par Danny "Cool Rocket" Mommens à la basse.
Deus repart en studio et enregistre In a bar, under the sea (1996), certainement l'album le plus expérimental du groupe. Suit, en 1999, l'album The ideal crash. En 2001, une compilation des plus grands titres de Deus voit le jour, No more loud lusic.
En septembre 2005, après six longues années d'absence, et l'arrivée de Stéphane Misseghers, Alan Gevaert et Mauro Pawlowski, les Belges sortent Pocket revolution et ne nous font pas patienter trop longtemps puisque Vantage point, album enregistré à la maison, débarque au printemps 2008. En septembre 2011, Deus sort Keep you close, un disque marqué par la participation entière du groupe à la composition contrairement à avant où Tom Barman avait les cartes en mains.