Amis depuis leur plus jeune âge, les Deportivo sont avant tout des passionnés de foot, originaires de la région parisienne (si, il y en a...) qui ont un beau jour décidé de faire de la musique. Rendant hommage au sport roi en Espagne (parce qu'à Paris, ce n'était pas franchement très sérieux, sic), ils ont pris un patronyme faisant directement référence au nom d'un club de football, en l'occurence celui de La Corogne. Musicalement influencés par Noir Désir, Jérôme Coudane (chant, guitare), Richard Magnac (basse) et Julien Bonnet (batterie), sortent aux premières lueurs de l'année 2004 un premier EP baptisé avec humour La salade. Un détour par la Fête de l'Humanité, un arrêt par les Transmusicales de Rennes et le groupe se fait la main sur scène nourrissant par la même occasion sa réputation naissante. Au printemps 2004, Parmi eux, premier album studio des Deportivo sort dans les bacs. Des titres courts et explosifs, une énergie aussi insouciante que communicatrice et des mélodies immédiates, le succès est au rendez-vous et les trois franciliens ont l'occasion de le mesurer lors d'une tournée qui les verra partager la scène avec Luke. En 2006, le groupe retourne en studio mettre en boîte son deuxième effort, sobrement baptisé Deportivo et enregistré sous la houlette du producteur des The Strokes, qui sort dans les bacs à l'automne 2007.