demago : gare de l'est Démago c'est d'abord une voix, celle de Maun. Elle est de ce genre de voix qui ne laisse pas indifférent et peuvent laisser passer facilement des messages en accrochant l'oreille. Et justement, les textes sont au rendez-vous. Enragée ("Mes mains"), déséspérée ("Des fantasmes"), ou encore ironique ("Le mégalo"), l'écriture se révèle habile et bien ancrée dans la musique.
Les jeux de guitares sont efficaces, la basse nous porte et le clavier renforce la personnalité d'un ensemble cohérent. Pas de révolution donc mais un rock français qui fait son petit bout de chemin même s'il puise quelques recettes qui ont déja fait leurs preuves ailleurs...
Petit bémol : certains passages sont à la limite de passer la barrière de la varièt, comme "Alors viens" qui tombe un peu trop dans le mielleux et le sentimentalisme. Reste à confirmer et garder le meilleur pour la sortie de l'album...