L'aventure de Curtiss n'est pas simple à suivre... Tout ce qu'il faut savoir c'est que le quintet natif d'Aix-en-Provence a une sérieuse expérience, si les noms de Ownslaught ou Biomech Race ne sont pas aussi connus que Romeo is Bleeding, le premier a permis à Alex, Nico et Greg de jouer ensemble et donc de bien se connaître, le deuxième de faire émerger Pascal et le troisième de placer Geoffrey sur la liste des bassistes de premier choix au moment d'en retrouver un, suite au départ de celui qui a enregistré le premier album du groupe... Simplicity devrait voir le jour dans quelques semaines chez CustomCore Records, ses 11 titres font suite à un premier EP 3 titres intitulé "List" est sorti en éclaireur en décembre 2004. Tout simplement un régal ! Cette sortie devrait permettre (outre une première approche pour les non initiés) de booker de nouveaux concerts et plus seulement dans les environs de Marseille... Ils pourront donc allonger la liste des groupes croisés sur la route (Highlight, Kamran, Standstill, Kubrik, Caedes, ...).
Eté 2005, après plusieurs mois d'attente, Simplicity, premier album de Curtiss débarque dans les bacs via CustomCore/ Overcome et le groupe entame alors une petite tournée qui va les mener aux six coins du pays (Lille, Paris, Strasbourg, Bordeaux... et naturellement Aix-en-Provence), quelques chroniques dithyrambiques plus tard (Versus Magazine, Rock One, Rocksound...) et une campagne promo efficace, les aixois sont annoncés comme l'avenir de l'émo-pop-rock hexagonal. Il était donc grand temps de vérifier ça par nous-même.