Courtney Marie Andrews - Old Flowers Je suis tombé amoureux de la musique de Courtney Marie Andrews dès les premières mesures, comme je suis tombé sous le charme de ma chère et tendre épouse dès notre premier regard (et je ne dis pas ça par ce qu'elle va relire mon texte avant parution). À tout juste 29 ans, cette artiste américaine tout droit venue de Phoenix en Arizona est ce qu'on pourrait vulgairement qualifier de chanteuse pop-folk. "Vulgairement", car trop réducteur. Courtney Marie Andrews est une artiste, authentique. Et pourtant, je ne la connais pas. Mais Old flowers, son nouvel album, me fait penser que je ne dois pas me tromper.

Successions de chansons épurées et toujours empreintes de spleen et de candeur, Old flowers m'a instantanément séduit. Comment en aurait-il pu être autrement, tant l'émotion se dégageant de l'ensemble des titres est perceptible. Difficile en effet de rester insensible à l'écoute de ces pépites sonores touchantes et sans artifice. Alternant comme élément principal la guitare ("Burlap string", "If I told", "It must be somenone else's fault") et le piano ("Guilty", "Together or alone", "Carnival dream"), Courtney Marie Andrews propose à ses auditeurs de partager, dans un univers folk saupoudré d'influences country, ses joies et ses peines dans une succession de chansons toutes aussi charmantes les unes que les autres. Le travail des voix et des harmonies est sublime, et le basse-contrebasse/batterie-percussion, discret et tout en souplesse, soutient de fort belle manière, sur des rythmes lents, les très belles chansons. Old flowers est LE disque idéal pour déconnecter et s'évader d'un quotidien oppressant. Une succession de fines mélodies pour prendre un réel plaisir à écouter une artiste complète et authentique.