Cornflakes Heroes : Off with your heads ! Cousins de Clap Your Hands Say Yeah!, neveux de Pavement ou Sebadoh, gendres de Sonic Youth, petits-enfants du Velvet Underground ou des Beatles ("High-heels on the beach "), les frenchies de Cornflakes Heroes ont l'écriture facile et la mélodie communicative.
Mais sachez que chez les Cornflakes Heroes, facilité ne veut pas dire "nian-nian" et mélodie n'est pas synonyme de soupe indigeste ! Les compos sont sobres et prenantes si bien qu'on est très vite aspiré par l'entrain qui se dégage de ce premier album. Mais ne vous y trompez pas, le groupe sait aussi faire parler la poudre à sa manière ("Silly boys are untrue"), sait adopter une attitude plus binaire ("Lifeline") ou installer une ambiance extrêmement attrayante (première moitié de "Behaviour lessons") grâce à sa superposition de guitare avec une discussion (téléphonique). Dans un registre plus débranché, "Take me out of town" ou le poignant "Frozen water" sont là pour insinuer que des morceaux de pop plus dépouillée sont aussi l'affaire du quatuor. De façon globale, les titres s'enchaînent avec une fluidité remarquable et plus particulièrement à certains moments (entre "Silly boys are untrue" et "Good for nothing", par exemple) contribuant à la cohésion mise en place par le quatuor, tout comme le chant exclusivement en anglais.
Off with your heads ! n'arrache pas la tête de par sa violence (on écoute du rock indie ici, pas du grindcore !) mais par ses mouvements hallucinés comme ses petits coups de moog ou l'utilisation de choeurs. Cette alchimie qui favorise l'apparition de délicieux mélanges "sucré/salé" n'est pas sans rappeler, par moments, celle de Minuscule Hey.
En attendant de croiser les Cornflakes Heroes sur scène ou te procurer leur disque, demain matin, surveille ta boîte de céréales : il s'en échappera peut-être quelques mélodies accrocheuses, comme celles délivrées sur Off with your heads !.