Copper : Right Now ! Cooper est le genre de groupe qui devrait être remboursé par la Sécurité Sociale. En effet, je reste intimement persuadé qu'en cas de morosité ou de sinistrose, ambiante, ce trio hollandais fais plus d'effets qu'une paire de satanés médocs. Pour son cinquième album (et le premier chez Kicking Records pour la partie France/Espagne), Cooper a mis les petits plats dans les grands et nous délivre un Right now ! de toute splendeur. Les amateurs de mélodies, de refrains calibrés et d'énergie dans les riffs seront copieusement servis, sous peine d'en faire une indigestion tellement c'est bon !!! L'ami Cu! ne s'est (une nouvelle fois !) pas trompé et a misé sur le bon cheval. Pour vous la faire courte, je dirais que ce groupe hollandais se situe entre les Beatles, AC/DC et The Descendents. Je retrouve également, pour les connaisseurs, les mêmes sensations qu'en écoutant un disque de Ted Leo and the pharmacists, cette power pop sucrée et enivrante. J'ai beau écouter et réécouter ce disque depuis quelques jours, je ne lui trouve aucun défaut. Certes, Cooper n'a pas inventé le fil à couper le beurre, mais c'est ça le talent, les mecs envoient des perles de power pop punk qui tiennent plus que la route, et au bout d'une écoute, on a ce putain de refrain dans la tête. Non pas sur le premier morceau, mais sur l'ensemble des 14 pépites de cette galette. La production due à l'ami Bill Stevenson (Zeke, NOFX, The Lemondheads,...) tout droit venu de son Colorado pour mettre en boîte ce disque à La Haye, est impeccable, les guitares sont envoûtantes, le basse/batt' est en place, et les voix, oh putain, ces voix, c'est quelque chose. C'est sûr, ce groupe a de la bouteille et fait mouche à chaque offensive lyrique ou rythmique. A quoi bon passer deux plombes pour exprimer cette sensation jouissive que me procure cette écoute de Right now ! quand un seul mot peut résumer tout simplement ce disque, et plus généralement, ce groupe : C L A S S E !!!