Calibro 35 - Decade Le retour des patrons du funk cinématique, j'ai nommé Calibro 35, en début d'année avec Decade, marquait son dixième anniversaire discographique. Ce sixième album sorti chez les milanais de Record Kicks, label spécialisé dans la funk, la soul, l'afro-beat et le jazz (Hannah Williams, The Tibbs, The Liberators), se démarque par la présence d'un line-up élargi devenant ainsi un corps orchestral augmenté de cors, de cordes et de percussions. Si vous aviez succombé au coup de cœur à l'écoute de l'éminent S.P.A.C.E., dites vous bien que vous reprendrez la même dose avec Decade. Doté d'un superbe artwork renversant (merci Solo Macelio), cet album est un coup de maître de fusions instrumentales piochant sévèrement dans les 70's. Si les tubes "Psycheground" ou "Modo" font honneur à l'afrobeat, "Agogica" et "Ambienti" font rudement penser au talent mélodique de François de Roubaix ou d'Ennio Morricone, et si le jazz cinématique agité de "Faster faster !" te déconcerte un peu trop, tu pourras toujours te rabattre sur l'apathique "Modulor". En somme, Decade est un voyage cosmique et dans le temps qui va t'inciter à réécouter urgemment les classiques des genres précités.