Comme son nom à consonnance espagnole ne l'indique pas forcément, Cabron est une formation... belge. Et quand on est belge, que l'on aime le rock burné, on signe chez Buzzville Records, la référence du genre en Europe avec notamment nos compatriotes de chez Longfellow Deeds. C'est ce qu'ont fait les très bon Kube il y a quelques mois avec l'album Stockholm syndrome et c'est donc ce qu'à fait Cabron avec ce premier album éponyme sorti début décembre 2006. Pour la petite histoire, le groupe, qui s'est formé en 2003, a comencé à faire parler de lui en écumant les scènes de sa Belgique natale en assurant les premières parties des américains d'Atomic Bitchwax et des norvégins de Dozer. C'est au cours du deuxième semestre 2005 que la carrière de Cabron commence à prendre son envol, puisque le groupe produit un split CD avec les Los Natas. Quelques semaines plus tard, Buzzville Records séléctionne l'un de leurs morceaux "Parascending" sur la compil Rock'n roll Blvd Vol I, aux côtés de Hulk, Rite ou Generous Maria. Rendez-vous est pris, le groupe sortira son premier effort chez Buzzville, un bien bel outil pour prendre d'assaut la scène stoner européenne.