broken bomb - Full Mental Racket Une grenade dans le logo du groupe, un soldat-squelette armé d'une guitare et de cartouchières, une sensation intense de rage et d'oppression : le ton est donné dès la pochette digne d'une formation de thrash metal. Et pourtant, Broken Bomb, tout droit venu de l'Ouest de notre chère France, exécute un street punk hardcore avec une certaine détermination et une puissance propre au style. Comptant notamment dans ses rangs un membre de Banane Metalik, on pense intuitivement à Lion's Law, Peter Pan Speedrock et Motörhead quand défilent à toute allure les dix missiles de Full mental racket, premier album du quatuor. Aussi imperfectibles que le noir de leurs perfectos, les musiciens s'en donnent à cœur joie pour envoyer, 26 minutes durant, des morceaux courts, musclés et gavés de plans audacieux. La diversité des compos permet d'éviter le piège de la redite, sans qu'à aucun moment ne prédomine le sentiment que le groupe s'éparpille. Les amateurs de sensations fortes y trouveront leur compte, à condition toutefois de ne pas être allergique au chant hurlé et rugueux et aux chœurs puissants. Ça défonce sans toutefois être stupéfiant et ça rend addictif sans effet secondaire : la marque de fabrique des champions !