En 2004, des lycéens originaires de Midland dans l'Ontario au Canada - Luke Lalonde (guitariste-chanteur), son cousin Mitch DeRosier (bassiste) et Steve Hamelin (batteur) - fondent Born Ruffians. C'est après une première tournée américaine réussie que le groupe, déplacé à Toronto en entre-temps, signe sur le mythique label indé anglais, Warp Records (Aphex Twin, Battles, Grizzly Bear) et sort un premier EP éponyme en 2006.
En 2007, il entame une tournée en compagnie notamment de Caribou, Peter Bjorn And John, Franz Ferdinand et The Hidden Cameras puis enregistre avec le producteur Rusty Santos (Animal Collective, Panda Bear, Owen Pallett) leur premier LP, Red, yellow & blue, qui sort en 2008. Leur chanson "Little garçon", tirée de ce disque, est choisie en 2011 comme fond sonore pour une publicité TV représentant la marque American Express. En 2010, la sortie de Say it ne confirme globalement pas, du côté de la presse spé, les espoirs formés autour des Canadiens qui dans le même temps annonce le départ de Steve Hamelin, remplacé par Adam Hindle, et l'arrivé au clavier d'Andy Lloyd, ancien bassiste de Caribou.
En 2013, Born Ruffians quitte Warp et s'engage conjointement avec Yep Roc Records et Paper Bag Records pour la sortie de leur troisième album intitulé Birthmarks.