Derrière Bonaparte ne se cache pas un petit groupe corse voulant dominer le monde mais un suisse basé à Berlin du nom de Tobias Jundt. Depuis 2006, dans la bouillonnante capitale allemande, il allie références électro et punk pour créer de la musique mais si ses albums studios (Too much en 2008, My horse likes you en 2010) ou ses galettes de remixes (Remuched en 2009 et Rave rave remix en 2011) ont réussi à percer dans les charts européens, ce n'est pas uniquement pour son sens de la ritournelle punko-déjantée-sexy-tronique car après tout il est bien loin d'être aussi influent qu'un Alec Empire (le jeu de mot d'historien n'est pas volontaire !), non, si tu connais Tobias (ou tu le découvres), c'est parce que sur scène, il emmène avec lui jusqu'à 20 personnes qui mettent le bazar, foutent le souk et font leur cirque. Le bordel à tête de cheval est importable dans ton salon sur ta platine DVD sous le nom binaire d'une date : 0110111 et sous-titré "Quantum physics & a horseshoe". Oui, il est dingue.