Blondstone Conquis et envoûté par Mass solace, premier album haut en couleurs, le fait de dire que j'attendais de pied ferme une nouvelle production du trio Blondstone est un doux euphémisme. Et voilà que les Nancéiens (après un changement de bassiste) reviennent aux affaires avec un EP cinq titres qui confirme le talent et plus généralement tout le bien que je pense d'eux. A jamais influencé par le stoner rock (le rugueux "My dark sweet friend" et le parfait single "Liquid sound" rappelant tous deux Queens of The Stone Age au milieu des 00's, "Hole in my skin" collant à la peau), les sonorités grunge ("The guiding light", atmosphérique et pesant à souhait, que ne renierait certainement pas Alice In Chains) et le rock en général (puissant "No need to say it"), nos trois amis délivrent une nouvelle fois une copie sans faute avec une série de brûlots parfaitement produits et magnifiquement exécutés. Ou magnifiquement produits et parfaitement exécutés. Au choix. Ce qui est sûr, c'est que Blondstone maîtrise son sujet de bout en bout, preuve en est que le rock est bien vivant. Ok ? Alors dépêche-toi d'aller écouter tout ça !