Black Rainbows - Stellar prophecy On ne va pas y aller par quatre chemins : Stellar prophecy, c'est la même chose qu'Hawkdope. en encore mieux. Le précédent album, qui nous avait laissé plutôt impressionné, marquait la progression d'un groupe qui arrivait enfin à se rendre sexy tout en restant dans un classicisme forcené. Stellar prophecy cette fois est bien plus qu'une vulgaire compil' de bon riffs stoner, c'est un vrai petit voyage bien à l'ancienne. On navigue à vue dans un vrai bon gros trip à l'acide comme on en fait plus depuis Hawkwind et Monster Magnet. Beaucoup font des clins d'œil aux aînés, d'autres maîtrisent. Preuve en est : le groupe se fait carrément plaisir avec deux titres dantesques qui avancent tout en progression sur près de 10 minutes Si le son est encore plus roboratif qu'avant, la variété elle aussi a été encore plus appuyée. Ainsi, Stellar prophecy, entre son ouverture stoogienne et ses épopées psychédéliques, s'avale tout seul avec un petit goût de reviens-y. "The travel", qui ferme la marche, et à ce titre un digestif parfait pour clôturer une expérience totalement repue avec pour seul envie d'aller mettre sa tête sur l'oreiller, comblé.