Big Bernie - Yersey Big Bernie est un trio dunkerquo-lillois (guitare, basse, batterie...) qui explore depuis quelques années les méandres d'un rock hybride à vocation progressive mais pas que. Et à l'écoute de Yersey, il n'est pas compliqué de te dire qu'ils le font particulièrement bien et avec intelligence.

Durant 7 titres bavards mais jamais ennuyeux, le groupe ravive notre passion pour le rock qui prend le temps d'envoûter l'auditeur sur des morceaux qui frôlent souvent les 7 minutes. Et ils s'en passent des interactions et des connexions en 7 minutes sur une musique qui convoque les neurones et différentes chapelles de fort belle manière.

Sur un tout aussi homogène, difficile d'extirper un moment plus qu'un autre tant le groupe remporte facilement l'adhésion. Toutefois, le jusqu'au boutiste "La pince" et ses 9 minutes sont une part de gâteau de choix, un long périple psyché-heavy virevoltant où les reliefs et les changements d'ambiance captivent. Sur la durée globale du disque, parfois l'attention peut se relâcher, se faire nettement plus nonchalante bien que le propos soit hypnotique en diable mais le groupe revient te chercher par la peau du derrière soit par une mélodie cristalline ou un passage qui prend à rebrousse-poil. On pense notamment à "Rocheuse" et ses tribulations bruitistes/noises.

La pochette de Marianne Le Junter, une artiste plasticienne lilloise de grand talent également, est aussi un atout de poids. Avec Yersey, Big Bernie vient de creuser un bien joli sillon. Bravo !